Actualités

Une campagne unie pour Sainte-Suzanne avec Maurice Gironcel

Dernière conférence de presse avant les élections

Témoignages.re / 28 janvier 2012

A l’occasion d’un point presse, Maurice Gironcel a remercié tous celles et ceux qui « ont participé de près ou de loin à cette campagne ». Fustigeant les attaques et manœuvres des candidats adverses, le candidat de la liste “Ensemb’ pour un développement durable et solidaire à Sainte-Suzanne” a tenu à clarifier la situation.

En présence d’une trentaine de militants, sympathisants et « anciens soutiens des candidats adverses, venus s’associer à la liste de la victoire », Maurice Gironcel et ses co-listiers présents ont salué « une campagne enthousiaste et engagée, dans la bonne humeur et le respect ».

Des insultes qui n’entacheront pas le travail

« C’est avec un programme bâti sur les attentes et aspirations de la population de Sainte-Suzanne, faites lors de réunions de travail et des 200 réunions de quartier organisées ces dernières années, pour le bien-être de la population », a expliqué Maurice Gironcel. Ce programme ambitieux « est le seul à fustiger la politique du gouvernement UMP », et qui souhaite un développement durable pour Sainte-Suzanne, puis dans les mois à venir pour La Réunion.

« Nous avons décidé de réagir face aux attaques »
et à la pression médiatique subie suite à l’impossibilité de Maurice Gironcel de se rendre au débat télévisé de Télé Kréol. Justifiant son absence au rendez-vous télévisé du jeudi 26 janvier, Maurice Grioncel a réitéré son incapacité de s’y rendre, car ce dernier devait « honorer sa promesse de rencontrer les habitants, lors d’un meeting prévu de longue date ».

Indigné par la découverte de petits bouts de papier distribués ici et là dans les rues de Sainte-Suzanne, Maurice Gironcel a tenu à dénoncer « une campagne d’insulte à son encontre et celle de Yolande Pausé, Eddy Adekalom et Antonio Grondin. Des jeunes se sont élevés contre ces insultes et l’absence de respect, c’est pour cela qu’ils m’ont demandé de réagir ». Preuve à l’appui, Maurice Gironcel a indiqué que « les commérages sont à l’image de son auteur. Ce n’est pas à la hauteur d’un candidat à la municipalité ».

Oeuvrer pour Sainte-Suzanne

« L’essentiel est un engagement sans faille pour la population de Sainte-Suzanne et contre le chômage, la misère, le coût élevé de la vie, les démolisseurs des grands projets comme Didier Robert, mais aussi contre la politique de casse sociale de Nicolas Sarkozy », a expliqué Maurice Gironcel.

Saluant les 17 élus démissionnaires qui ont respecté leur parole et donné un message d’espoir, Maurice Gironcel a annoncé que l’unité de la population, des travailleurs communaux et de tous ceux et celles qui souhaitent travailler pour Sainte-Suzanne était primordiale, car « mon souhait est de faire revenir la sérénité dans la commune et de mettre une politique pour que les agents communaux puissent travailler pour et avec la population ».

Ce dernier a conclu en expliquant que Sainte-Suzanne sera le phare des prochaines élections à venir qui feront défaire Nicolas Sarkozy de la présidence et qui rejetteront en masse la politique de casse sociale de l’UMP.

Céline Tabou


Kanalreunion.com