Actualités

« Une campagne unitaire »

Le Port, présentation des candidats du PCR aux élections cantonales de mars 2011

Céline Tabou / 12 janvier 2011

A l’occasion d’une conférence au Port, le maire Jean-Yves Langenier a présenté à la presse et aux Réunionnais les quatre candidats aux élections cantonales de mars prochain dans la cité maritime : Henri Hippolyte et sa suppléante Paulette Lacpatia pour le second canton, et Pierre Vergès et sa suppléante Firose Gador pour le premier canton.

Michel Séraphine a expliqué que les candidats présents étaient soutenus par un Comité présidé par Jean-Yves Langenier, et dont le président d’honneur est Paul Vergès. Les quatre candidats du Parti communiste réunionnais s’inscrivent dans la démarche de l’Alliance et « appellent à l’union la plus large afin de conforter l’actuelle majorité départementale, développer les actions entreprises par le Conseil général en faveur de la population, soutenir l’action municipale du Port pour atténuer les méfaits de la politique de casse sociale et donner un signal fort de résistance au gouvernement », afin de « préparer les conditions du changement en 2012 ».

JPEG - 55 ko
Firose Gador (suppléante) et Pierre Vergès, candidats pour le premier canton.
JPEG - 47.2 ko
Paulette Lacpatia (suppléante) et Henri Hippolyte, candidats pour le second canton.

Une équipe et non des candidats

« Je suis très fier et honoré de faire partie de cette équipe, car c’est le prolongement du travail militant que j’ai réalisé depuis des années », a déclaré Henri Hippolyte. Ce militant associatif a expliqué que face à l’aggravation de la situation à La Réunion, il faut « une présence et un relais efficaces pour les attentes de la population ». Pour les candidats, il s’agit d’être à l’écoute des besoins des Portois, mais pas seulement, de tous les Réunionnais, afin de les aider et les accompagner dans les diverses difficultés qu’ils peuvent rencontrer.
Paulette Lacpatia est élue au Conseil municipal du Port depuis 1983. Cette dernière connaît parfaitement les Portois et leurs difficultés. Engagée sur le terrain, Paulette Lacpatia est consciente des problèmes des habitants du Port et sait qu’elle « a beaucoup à faire ». A l’instar de ces trois collaborateurs, elle souhaite « travailler dans la continuité de l’équipe précédente au Département, et s’inscrire dans une même dynamique »,
Firose Gador, également élue à la municipalité depuis 2001, ancienne animatrice du Port, sait que « le combat mené par les anciens m’a permis ainsi qu’aux jeunes de me former et d’apprendre, afin de continuer la lutte. J’apprends chaque jour et suis honorée de m’engager dans cette bataille auprès de mes camarades ».

JPEG - 29.9 ko
Le maire Jean-Yves Langenier soutient la priorité du programme proposé par les quatre candidats aux Cantonales qui est l’emploi et dont les trois facteurs à La Réunion sont le logement, l’aide à la personne et l’environnement.

Un programme à la hauteur des ambitions pour La Réunion

En “vieux routier”, Pierre Vergès a expliqué qu’il se présente « là où j’ai été élu il y a 19 ans ». Mettant en avant l’avenir de La Réunion, avec le changement à prévoir en 2012, le membre du secrétariat du Parti communiste réunionnais a précisé qu’il s’agissait de la « candidature d’une équipe pour la population, à partir de la politique menée par le maire et l’équipe précédente au Département ».
La priorité du programme proposé par les quatre candidats aux Cantonales est l’emploi. Soutenus par Jean-Yves Langenier, qui a indiqué que les trois facteurs d’emplois à La Réunion sont le logement, l’aide à la personne et l’environnement. Pour cela, Henri Hippolyte propose des structures d’économie sociale et solidaire, visant à soutenir les initiatives bénévoles dans les quartiers. L’adjoint au maire a expliqué qu’il était possible de donner un second souffle aux quartiers, et permettre aux jeunes de donner des idées créatrices, bien que les moyens financiers soient réduits d’année en année par le gouvernement. « Ce travail d’équipe sera fait dans la clarté », a conclu Pierre Vergès.

Céline Tabou


Le désistement actif

Un accord sera signé entre les différentes organisations de la gauche. Cet accord dans un délai rapproché devrait être conclu entre les forces de gauche, notamment le Parti socialiste, pour le désistement actif. Ce désistement actif stipule qu’en cas de candidat PCR ou PS encore lice, l’un puisse compter sur le soutien de l’autre pour remporter les élections au second tour, a expliqué Pierre Vergès.


Kanalreunion.com