Actualités

Une députée perdue

Les conséquences de sa décision posent problème

Témoignages.re / 26 mars 2012

La candidature de Jean-Yves Langenier a été accueillie avec satisfaction à Saint-Paul, surtout qu’il est très connu là-bas. A la mairie de la localité, on le sait très bien, et la panique ronge les esprits. Les échecs s’accumulent à vue d’œil malgré la tentative du "JIR" de les sauver du désastre qu’ils ont eux-mêmes créé. Etre responsable, cela s’assume.

Ils se sont présentés constamment en victimes des décisions du PCR. C’était tellement commode, car ils prétendent qu’ils n’avaient rien à se reprocher. Mais depuis l’annonce de la candidature de Huguette Bello dans la circonscription, accompagnée de l’éternel flot de paroles incendiaires contre le parti et ses dirigeants, les choses se sont clarifiées. Désormais, elle est responsable de ses actes. Et c’est bien mieux pour tout le monde. Enfin, elle n’est plus obligée de se plier aux décisions qu’elle n’a pas envie d’assumer. C’est cela qu’on appelle être responsable de ses actes.
Ce passage violent à l’émancipation aurait pu être vécu comme une joie, une fierté, voire une libération. Mais tel n’est pas le cas. On continue à se plaindre… du PCR. Dur, dur d’être responsable. Jugez vous-mêmes.

Le 8 mars

A grand renfort de publicités payantes, les femmes étaient invitées à rendre hommage à la maire. Plusieurs activités étaient prévues, sur scène ou en salle. Le public était tellement dégarni que l’édile communal a préféré battre en retraite, malgré l’appel insistant de certaines personnes à ce qu’elle reste. La sobriété des médias sur les activités était symptomatique du vide. Pourtant, des sommes considérables ont été englouties. Elle est amère contre le PCR qui n’a rien à voir avec ses décisions.

Réunion de l’UFR

Il fallait rattraper le coup. Ce sera chose faite à Grande Fontaine. Malgré le renfort d’Alamélou, le compte n’y est pas. Alors, on passe allègrement de 200 personnes pour la plupart des médias à 600, selon le "JIR". Un mensonge ne qui passe pas, mais qui souligne surtout un état d’esprit d’insatisfaction alors que l’objectif visait à lancer les femmes contre le PCR. Les flots de paroles débitées ce jour-là ne laissaient aucun doute sur le vécu intérieur. Choquées, beaucoup de militantes communistes n’en revenaient pas et l’opération s’est retournée contre ses instigateurs.
Pour se rattraper, certains médias ont eu la consigne de comparer cette assemblée avec la réunion tenue la veille concernant la refondation de la section du Parti. Les 2 assemblées n’avaient rien de comparable. Mais on fait quand même l’amalgame. Tout montre la difficulté de s’assumer en dehors du PCR.

Un candidat dans la 7ème

Le "JIR" se fend d’un scoop : celui qu’on compare à « Professeur Tournesol » annonce sa candidature dans la 7ème. Il laisse entendre même qu’il se présentera sur la base d’un parti politique que Huguette Bello est en train de préparer. Mais il sait qu’il faut passer l’étape de l’acceptation par les autres conseillers. Il n’est pas sûr de pouvoir continuer, et son sort est scellé le lendemain soir, où les élus ne sont pas du tout d’accord avec le choix de l’adjoint. La maire rencontre de réelles résistances. Qu’à cela ne tienne, il annonce qu’il ne va plus aux Législatives et qu’il va s’occuper de préparer le projet du nouveau parti. Diable que c’est difficile de savoir ce que l’on fait.
Le plus cocasse, c’est la nouvelle selon laquelle ils gardent l’ancienne section PCR et contestent au PCR le soin de refonder la section. Là, on touche le fond : ils sont totalement perdus. La rupture d’avec le PCR a contrarié tout le monde. Alors ils disent tout ce qui leur passe par la tête. La maire a même dit qu’elle respecte le peuple, mais pas un parti.
Il faudra qu’elle mette de l’ordre dans son équipe. Pour l’heure, ces incohérences montrent que les conséquences de la décision d’Huguette Bello posent problème à Saint-Paul.


Kanalreunion.com