Actualités

Une dizaine de candidats s’élèvent contre les tags anti-démocratiques

4e circonscription

Correspondant Témoignages / 2 juin 2017

Hier matin, les habitants de la 4e circonscription - de Saint-Pierre notamment - n’ont pu que constater que la quasi totalité des panneaux d’affichage officiel avaient été totalement tagués. Seul des douze candidats, David Lorion a échappé aux tags anti – démocratiques.

JPEG - 101.3 ko

La campagne contre l’affichage officiel est ainsi signée. Même si le candidat de la droite s’avisait de protester de sa bonne foi. Il porterait pour le moins la responsabilité de cette campagne systématique destiné a empêché ses adversaires de s’exprimer pendant que lui seul s’approprie les panneaux d’information officiel.

JPEG - 73.9 ko

Les Saint-Pierroises et les Saint-Pierrois sont habitués à ces pratiques. Mais cette fois l’atteinte à la démocratie n’est pas restée sans réponse. A l’initiative de Jean-François Sarpédon, dix des douze candidat(es) se sont rassemblées, à La Ravine Blanche, devant un des panneaux de l’école Martin Luther King où les artistes tagueurs ont exprimé leurs sentiments anti-démocratiques.

Ils disent leur colère. Mais cela ne suffit pas. Et après quelques minutes, entre le barrage de la rue et la manifestation devant la sous-préfecture, ils choisissent cette dernière. Reçu par le sous-préfet, ils obtiennent satisfaction.

JPEG - 70 ko

« Le Sous-préfet a été réactif » note Jean-François Sarpédon. C’est aussi l’avis de Max Banon qui souligne que le préfet « va prendre la responsabilité de renforcer les patrouilles des différentes polices, devant les panneaux d’affichage officiels, mais également devant les permanences. Certains, et notamment Virginie Gobalou, s’étant alarmés auprès du sous-préfet d’une possible vague de violence contre les permanences des différents candidats.


Kanalreunion.com