Actualités

Une majorité régionale frappée d’amnésie chronique en matière de politique éducative !

Témoignages.re / 4 mai 2011

Dans un communiqué, l’UNEF Réunion, sous la signature de son président, Stéphane Maillot, indique avoir appris dans la presse locale du mardi 3 mai 2011 le vote de deux motions peu communes par la majorité UMP de la Région Réunion. En effet, il semblerait qu’en matière de politique éducative, les élus de la majorité soient quelque peu « frappés d’une phase d’amnésie chronique ».

Selon le communiqué, la première motion demande au recteur « de maintenir les postes de conseillers pédagogiques ». Cette même motion demande au « gouvernement de considérer la situation de l’Académie de La Réunion et de ne pas procéder à ces suppressions de postes ».
Il est demandé dans la seconde motion au président de l’Université de « prendre les dispositions nécessaires en vue d’une organisation des enseignements (…) sur les campus de Saint-Denis et du Tampon ».

L’UNEF Réunion considère que le vote de ces deux motions est quelque peu contradictoire avec la politique gouvernementale soutenue par la majorité UMP de la Région.

L’UNEF dénonce donc les mesures populistes et gratuites orchestrées par le président de Région qui communique beaucoup, mais qui n’agit pas concrètement.

L’UNEF rappelle que c’est ce même président de Région, autrefois député, qui a voté la dernière loi de finances qui organise les coupes budgétaires dans le monde de l’enseignement pour l’exercice 2011. C’est cette même loi de finances qui est aujourd’hui responsable des suppressions de postes dans l’enseignement secondaire et du recul de l’enseignement supérieur dans le département.

Enfin, l’UNEF demande aux élus de la majorité régionale de faire preuve d’honnêteté et de cohérence en cessant la politique du retournement de veste au profit d’une politique qui se préoccupe de la population et non pas de la popularité.



Kanalreunion.com