Actualités

Une ministre reconnaît l’importance du créole dans l’éducation

Le succès d’un combat du PCR

Témoignages.re / 19 juin 2013

Yvan Dejean est revenu sur l’importante prise de position de George Pau Langevin, ministre déléguée à la Réussite éducative.

Lundi, commençaient les épreuves du Bac 2013. Il y a à La Réunion 10.752 candidats. En France le nombre de candidats est de 665.000. Les rapports à la population montrent que le nombre de candidats à La Réunion est plus important qu’en France.

Ce qui est un indicateur parmi tant d’autres de l’importance de la jeunesse dans notre pays. Si le % de réussite au BAC cette année est équivalent à celui des années antérieures : nous pouvons considérer qu’il y aura en juillet quelque 8000 bacheliers supplémentaires à La Réunion.

Aujourd’hui pas + que le Bac, la licence ou la maîtrise n’est une clef d’entrée dans la vie active. C’est cela le drame de la jeunesse.

Mais la jeunesse réunionnaise n’est pas confrontée par ce problème. Une grande partie d’entre elle est aussi frappée par l’illettrisme. C’est dans ce contexte que la Ministre déléguée à la Réussite Educative a effectué un voyage à La Réunion.

Nous voulons retenir un point de sa visite qui à nos yeux est essentiel. C’est celui de la place qu’elle a accordée à la langue créole dans l’éducation.

Nous avons toujours dit au PCR, nous appuyant sur notre vécu, mais aussi sur des conclusions d’experts, que la pensée de l’enfant se structure dans sa langue maternelle.

Et cela même avant l’usage de la parole. Et que l’apprentissage devait partir de ce fait fondamental, à savoir l’utilisation de la langue maternelle : à la maison comme à l’école.

Quand nous défendions ce point de vue nous étions traités de subversifs, qui voulaient séparer La Réunion de la France et la logique de ce raisonnement c’est un vice-recteur qui l’a exprimé en disant qu’il faut « fusiller le créole.

Aujourd’hui pour la première fois, une ministre vient corroborer nos dires en déclarant :  « il faut réhabiliter la langue de la maison pour structurer la langage »

Calendrier et recrutement

De ce point de vue nous ne pouvons qu’être satisfaits. En revanche, nous aurions aimé qu’elle s’exprime sur le rythme scolaire de l’enfant pas seulement sur l’espace, mais sur l’ensemble de l’année.

Plus que jamais nous considérons que le calendrier le mieux adapté pour La Réunion est le calendrier climatique.

Autre point également sur lequel nous aurions aimé entendre la ministre s’exprimer. C’est celui du recrutement du personnel dans l’éducation nationale. Nous venons de parler de la masse de jeunes diplômés et sur diplômés qui n’ont pas de travail, nous préconisons un recrutement au niveau de l’Académie.

Ce qui apparaissait scandaleux et encore une fois subversif aux yeux de certains, la Cour des comptes vient d’abonder dans ce sens.

Un recrutement réservé à l’Académie aurait notamment comme avantage de contribuer à la lutte contre le chômage, mais aussi d’avoir un personnel créolophone comme les 80% à 90% des habitants de La Réunion.


Kanalreunion.com