Actualités

Universités d’été des partis politiques

Objectif : Mobilisation nationale pour le 7 septembre

Céline Tabou / 1er septembre 2010

L’UMP, le PS, le PCF et le Parti de gauche se sont tous réunis ces dernières semaines pour les objectifs de l’année à venir. A une semaine d’une rentrée mouvementée, les partis vont devoir répondre aux attentes des Français, et trouver des solutions aux différents conflits sociaux à venir : retraite, immigration, identité nationale...

La Gauche comme la Droite savent que l’important sont les manifestations du 4 septembre contre la xénophobie, et du 7 contre la réforme des retraites. Centrés sur ces deux mobilisations, les partis tentent d’unir les troupes, et de convaincre pour la Présidentielle.

La majorité perd pied

Face aux nombreuses polémiques qu’essuie l’UMP depuis des mois, le parti tente de reprendre la main politiquement en vue des prochaines élections présidentielles. C’est pour cette raison que Xavier Bertrand a annoncé un « séminaire de réflexion » sous le thème "Les valeurs du parti".
A l’inverse du Parti Socialiste, qui argue son unité, l’UMP est déstabilisée en interne. La défaite aux Régionales, le dossier des retraites, de l’immigration, de l’identité nationale, de la sécurité, de nombreuses personnalités politiques de droite contestent le gouvernement, et la méthode Nicolas Sarkozy.

La Gauche se rassemble pour les luttes sociales à venir

Au Parti Communiste Français, c’est l’enthousiasme des militants qui prime. Le nouveau secrétaire général, Pierre Laurent, a recentré le débat sur des questions économiques. Entre "Financer autrement", "Echanger autrement" et "Produire, consommer autrement", les débats étaient orientés sur la crise financière et économique, mais aussi sur la rentrée prochaine. L’objectif est comme pour le Parti de gauche de se concentrer sur les évènements du 4 septembre contre la xénophobie, et du 7 septembre contre la réforme des retraites. Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de gauche, s’est centré sur la mobilisation du 7 septembre, qui souhaite « le plus grand rapport de force que le pays n’ait jamais vu ».
Ce dernier a rappelé : « Nous avons le devoir de nous rassembler. Et le premier rassemblement, c’est la fête de l’Humanité. Ce jour-là commence la discussion d’un programme partagé entre le Parti communiste, le Parti de Gauche et les formations qui veulent bien se joindre à la discussion de ce programme ».

Le Parti Socialiste enfin uni

Les ateliers de l’Université d’été du PS ont été nombreux, mais ce qui ressort, c’est une hostilité contre le gouvernement de Nicolas Sarkozy, notamment sur les expulsions des Roms, la réforme des retraites, et tente de trouver des solutions sur le plan économique : finance publique, pouvoir d’achat, chômage. « Trois ans d’échecs, trois ans de mensonges. Ce n’est pas une présidence, c’est une épreuve », a-t-elle déclaré à la clôture, le 30 août.
Martine Aubry devrait faire des propositions sur l’école, Laurent Fabius et Jean-Christophe Cambadélis dévoileront le projet international, qui sera voté lors d’une convention nationale en octobre.

Céline Tabou


Kanalreunion.com