Actualités

Verdict populaire : porteur de perspectives d’avenir

Bilan de Daniel Alamélou et Nadine Damour

Témoignages.re / 3 février 2011

À travers un comité de soutien réunissant toutes les générations, issues de milieux différents et de divers quartiers, la population s’est faite juge du bilan du conseiller général sortant Daniel Alamélou et de sa suppléante Nadine Damour

Lors d’une conférence de presse organisée hier sur le site du Bocage, le verdict populaire est tombé. Estimant le travail engagé satisfaisant, Daniel Alamélou et Nadine Damour ont été plébiscités pour poursuivre dans cette voie.
Lancé il y a une semaine à peine, le comité de soutien à la candidature de Daniel Alamélou et Nadine Damour a déjà récolté près d’un millier de signatures. Cet engouement traduit d’une part l’adhésion au travail effectué, et d’autre part la volonté de la population d’accentuer les avancées obtenues. Ce comité regroupe des hommes et des femmes issus de différents quartiers de la Ville, de milieux socio-professionnels divers, rassemblant les générations. C’est ce qu’a déclaré hier après-midi le président de ce comité Sylvano Dalleau en présence de près de 200 membres de cette organisation.
Le bilan de Daniel Alamélou se décline à travers la concrétisation de nombreux projets. À part le tram-train arrêté par la nouvelle majorité régionale, tous les objectifs fixés ont été atteints. Daniel Alamélou a eu un rôle actif dans l’élaboration du Plan départemental d’élimination des déchets. Cela a eu un impact positif sur la propreté des sites touristiques. Tout cela s’est fait dans le cadre d’un partenariat institutionnel respectueux des compétences de chacun entre la commune et le Conseil général.
Pour poursuivre dans cette dynamique, il est important d’élargir encore la majorité au Palais de la Source, car c’est elle qui répond aux préoccupations des plus démunis. Pas d’autres solutions que de lutter aux côtés de Daniel et de Nadine, conclut le président du comité de soutien sous les applaudissements enthousiastes.
Un appel à la lutte relayé par Marc Bancalin, cet infatigable militant syndical et politique a exhorté les jeunes à rompre avec la résignation : « dann la vi, fo touzour lité ». Si Sainte-Suzanne et La Réunion ont avancé, « tousala la pa tomb du sièl ». Il a rappelé les risques qu’il a pris pour soutenir Lucet Langenier à l’époque où il travaillait à Quartier Français. Marc Bancalin avait choisi de lutter, il a subi la répression de l’usinier. Il a conclu son allocution en renouvelant son soutien aux jeunes. Voir Daniel et Nadine reprendre le flambeau, c’est logique. Et d’affirmer : le 20 mars ils doivent être élus dès le premier tour.
Un succès que le maire de Sainte-Suzanne, Yolande Pausé, a appelé également de ses vœux en soulignant la nécessité de l’amplification de la lutte aux côtés des deux avocats du peuple.
Nadine Damour abonde dans le même sens. Devant l’extrême gravité de la crise économique et sociale, le recul de l’investissement, la baisse du pouvoir d’achat, la candidate appelle à consolider les bases du développement du pays en renforçant la majorité au Conseil général.
Intervenant en conclusion, Daniel Alamélou a remercié en son nom et au nom de Nadine Damour la population de sa confiance renouvelée. Il a dédié à la population toutes les avancées obtenues pour la modernisation du pays avant de rappeler son engagement à poursuivre le combat.
Ce qui fut fait immédiatement après la conférence de presse à travers une réunion à Deux Rives qui a remporté un franc succès.


Kanalreunion.com