Actualités

Véronique Denès : « je ne suis pas le faire valoir du PS »

Une conseillère régionale sortante des Verts refuse de soutenir Michel Vergoz

Témoignages.re / 19 mars 2010

Dans un communiqué diffusé hier, la conseillère régionale sortante des Verts explique pourquoi elle refuse de soutenir le choix de la liste Europe Écologie. Car les actes de Michel Vergoz ont toujours été la défense de projets routiers et de l’épandage intensif de produits phytosanitaire.

« Effectivement les évènements se sont précipités... J’ai été élue en 2001 à Saint Joseph avec le PS, j’étais la première année tous les jours en mairie pour élaborer des projets écolo, mais Patrick Lebreton, a tout fait pour que je n’émerge pas... des délégations, une étiquette Verte mais aucune responsabilité...
En 2004 malgré l’échec de cette union PS/Vert, rebelote, les Verts réitèrent l’expérience, et Michel Vergoz impose à Éric Magamotoo, Michel Tamaya et moi-même, pour ne citer que les plus connus, le silence sauf en Commission de Développement durable.
Dès la première Assemblée plénière, j’ai pris la parole, et toutes mes interventions sont consignées dans les procès verbaux de la Région. J’ai rédigé mon bilan de mandat que j’ai présenté à l’Assemblée générale de désignation des candidats en interne.
Durant six ans, Michel Vergoz, n’a eu de cesse de défendre le tout routier, le productivisme et en 2006 l’épandage intensif de produits phytosanitaires, tandis que toutes mes interventions portaient sur nos fondamentaux...
Et aujourd’hui, malgré cette expérience, vous invitez les militants à participer au meeting du PS : sans commentaire...
Je n’ai pas participer à la campagne de d’Europe Écologie, car je ne suis pas le faire valoir du PS.
Pour moi la politique doit respecter une morale et une éthique.
En tout cas, je marche la tête haute, et je me sens en paix avec ma conscience ».


Kanalreunion.com