Actualités

Voter Verts-Réunion, c’est voter UMP

L’aveu de la présidente des Verts-Réunion

Témoignages.re / 3 mars 2011

“Les Verts droit dans leurs bottes”, c’est sous ce titre que le "JIR" d’hier annonce le refus de la direction régionale de participer à l’accord de désistement républicain signé par le PS et le PCR. L’argument invoqué par la présidente Yvette Duchemann : « parce que nous ne voulons pas nous faire manger. Nous sommes un parti jeune à La Réunion et nous voulons grandir ». Pour cette raison, la présidente des Verts-Réunion affirme : « le moment venu, on ne donnera pas de consigne de vote ».
Il y a moins de 12 mois, les dirigeants des Verts-Réunion voyaient sans doute son parti moins "grand" qu’aujourd’hui. Mais aux régionales, ils ont donné des consignes de vote, et ont appelé à soutenir la liste qui n’avait aucune chance de battre l’UMP, et donc à ne rien faire pour favoriser la victoire de la seule liste qui pouvait vaincre l’UMP. La conséquence de cette décision a été de renforcer l’UMP.
12 mois plus tard, la présidente des Verts-Réunion annonce qu’au cas ou un candidat du PS ou du PCR est opposé au second tour à un de l’UMP, il n’y aura aucun appel à soutenir le candidat progressiste. Comme aux régionales, la direction des Verts-Réunion fait donc le jeu de l’UMP.
Maintenant que cet aveu est fait, pourquoi donc mentir aux électeurs au premier tour ? Ces derniers savent désormais que voter Verts-Réunion, c’est voter UMP. Et cela se vérifie en particulier à La Possession où les Verts-Réunion dirigent leurs attaques contre Roland Robert, le seul candidat qui peut battre l’UMP.


Kanalreunion.com