Actualités

Votons en masse pour un réel changement

Vers un record de l’union des Réunionnais

Manuel Marchal / 5 mai 2012

À 24 heures du second tour, chaque Réunionnais est face à ses responsabilités. Le vote pour François Hollande signifie l’engagement pour un réel changement. Sur la base de l’adhésion de la population manifestée lors du premier tour, l’enjeu est de dépasser les 70% pour réussir un rassemblement sans précédent autour du développement de La Réunion grâce à l’autonomie déclinée notamment dans l’énergie, l’alimentation, la politique de l’emploi et le co-développement régional solidaire.

La campagne du second tour de l’élection présidentielle, qui vient de s’achever, montre l’échec de Nicolas Sarkozy. Le 22 avril, pour la première fois, un président sortant n’était pas en tête au premier tour. Cette seconde place oblige donc Nicolas Sarkozy à rechercher des ralliements. Et là, c’est l’échec sur toute la ligne : huit candidats ont été éliminés, aucun n’a décidé de soutenir la candidature du président sortant.
Pour sa part, François Hollande a reçu dès le 22 avril les soutiens de Jean-Luc Mélenchon et d’Éva Joly. Il y eut ensuite celui de Philippe Poutou et de Jacques Cheminade. Enfin, jeudi, c’est François Bayrou qui a déclaré voter pour François Hollande.
Tout au long de cette campagne du second tour, aucun sondage n’a laissé paraître un retournement de tendance. L’intégration du discours de l’extrême droite dans celui du candidat UMP n’a pas permis à Sarkozy de progresser. Il n’a fait que renforcer son isolement. À 24 heures du scrutin, la campagne est finie, et Sarkozy est battu.

Des propositions réunionnaises

Dans notre île, Sarkozy est battu depuis le premier tour. Plus de 190.000 Réunionnais ont placé en tête François Hollande, il a eu la majorité absolue. Avec ceux qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon, ce sont déjà plus de 60% des Réunionnais qui se sont prononcés clairement pour un candidat du changement, dès le premier tour.
Un tel succès s’explique notamment par la stratégie choisie par le Parti communiste réunionnais : placer les préoccupations spécifiques de la population réunionnaise au centre de l’élection en demandant aux candidats de prendre position par rapport à des propositions réunionnaises.
Ce "Pacte pour un développement durable, solidaire et responsable de La Réunion" a été adopté par la Conférence extraordinaire du Parti communiste réunionnais du 19 février. Il a été adressé aux candidats. Jean-Luc Mélenchon et François Hollande ont décidé de le soutenir. Le 1er avril, François Hollande est venu à Saint-Louis confirmer son soutien à ces propositions, pour l’autonomie, autonomie énergétique et alimentaire, pour l’emploi des Réunionnais à La Réunion, pour la relance du tram-train. Autrement dit, il a réaffirmé son engagement dans un contrat avec la population sur la base d’un plan de développement solidaire et responsable de notre pays.

Le moment du changement

Demain, chaque Réunionnais sera devant sa responsabilité. Sur la base des résultats du premier tour, le socle est déjà de 60%. Autant dire que les conditions sont réunies pour qu’au second tour, le projet du changement réunisse un score jamais atteint dans une élection dans notre pays.
Plus le score réalisé sera élevé, et plus fortement pèsera le contrat entre le futur président de la République et la population.
Il est donc tout à fait probable que le changement rassemble plus de 70% des suffrages demain dans notre île. Tout est entre les mains des Réunionnais. C’est à eux de décider de la force qu’ils veulent donner au changement.
C’est bien une journée historique que nous nous apprêtons à vivre demain, celle qui marquera la première étape d’une nouvelle ère, celle du développement de La Réunion et de la responsabilité des Réunionnais.

M. M.


Kanalreunion.com