Actualités

Xavier Bertrand aux Antilles/Guyane : un voyage à la confusion des genres : politicien et ministériel !

Sur le blog de Pierre Vergès

Témoignages.re / 19 août 2011

Xavier Bertrand s’est offert une tournée des plages, tout du moins certaines. Une opération qui visait en quelque sorte à remplacer la « caravane des jeunes populaires », supprimée par Jean-François Copé. Outre les plages françaises et corses : les Antilles. Des séjours d’une brièveté étonnante.

1- Première étape du séjour antillais : la Martinique
C’était le 20 juillet et la visite a duré moins de 24 heures.
Le site d’information “Marianne” évoque les raisons, ou, plus prosaïquement, le programme : « (…) inauguration du centre hospitalier de Mangot Vulcin au Lamentin, avant de se rendre à l’hôpital de la Meynard ».
Le site “Politiques publiques” précise : le ministre a notamment « rencontré les acteurs du Service public à l’emploi à la Sous-préfecture de Trinité. 439 contrats aidés devraient à ce titre être mis en place dans les mois à venir, contrats d’apprentissage ou de professionnalisation ».

La version donnée par le journal guadeloupéen “France Antilles” diffère quelque peu : le ministre n’a pas rencontré les syndicats, notamment la CDMP Emploi, se contentant de refiler la tâche à l’un de ses conseillers.
439 contrats pour 70.000 chômeurs (selon la CDMP Emploi), cela fait peu : grosso modo, un contrat pour 160 chômeurs !
S’il n’a pas eu le temps (et l’envie) de rencontrer les services de l’Emploi, Xavier Bertrand « a une nouvelle fois rencontré les militants locaux de son parti », précise le site de “Politiques publiques”.

2- Après la Martinique, la Guadeloupe
C’était le lendemain, le 21 juillet, pour une visite tout aussi brève.
Motif de la visite : « (…) faire le point sur les dossiers prioritaires de la Guadeloupe (…) » avec Marie-Luce Penchard, précise “Marianne”.
Comme si cela ne pouvait être fait à Paris !

Au programme : dépôt de gerbe en l’honneur de Victor Schœlcher, visite au CHU sur l’épineux dossier de sa reconstruction et point presse, puis réunions avec le Service public de l’emploi régional et réunion sur l’obésité.
A aussi été abordée la question de la teneur en sucre plus importante outre-mer de certains produits. Avec cette déclaration du ministre : « Je vais (…) mandater pendant l’été les directeurs d’ARS (Agence régionale de santé) ultra-marins de façon à ce qu’ils engagent avec les fabricants, dès la rentrée, des discussions pour baisser la teneur en sucre des produits, pour qu’elle soit la même qu’en métropole, mais ces discussions n’ont pas vocation à s’éterniser (…) ».

3- Après les Antilles : la Guyane
C’était le 22 juillet, pour un séjour inférieur à 24 heures, M’sieurs Dames !
Là, il affiche clairement le programme : tout d’abord, rencontre avec les adhérents de l’UMP, puis visite du service d’accueil des urgences et le centre de télémédecine de l’hôpital de Cayenne, les urgences et la maternité de l’hôpital de Saint-Laurent-du-Maroni.
Rapide réunion sur l’emploi, visite de l’Institut Pasteur et signature d’un accord-cadre État/Région d’objectifs et de moyens sur l’apprentissage.


Commentaires

1- Peut-être conviendrait-il de préciser clairement à quel titre Xavier Bertrand s’est déplacé ? Comme ministre ou comme militant UMP ?
Ce n’est pas seulement un problème sémantique, c’est une question de prise en charge des frais ; ce serait peut-être à porter à la rubrique “dépenses” du compte de campagne UMP pour la Présidentielle.

2- Pourquoi le ministre français n’a-t-il pas abordé les questions de fond relatives à la carte hospitalière, sujet constant de préoccupations de l’ensemble des organisations professionnelles de santé (et des patients) ?

3- Quelle explication logique peut-il donner à la décision du SPER (Service public de l’emploi régional, qui fonctionne et agit comme un comité de pilotage régional des politiques de l’emploi) de réduire de 26h à 22h la durée hebdomadaire de prise en charge des contrats aidés (CUI–CAE) ?

4- Le ministre pense-t-il qu’une « discussion » avec les responsables de l’agroalimentaire a plus de chance d’aboutir qu’une loi (il existe d’ailleurs une proposition de loi déposée par Victorin Lurel) ?
Il avait rejeté cette idée, parce que c’était une « loi d’exception » (sic) qui « stigmatiserait » (re-sic)… Ah bon ?
Parce qu’adjoindre plus de sucre pour des produits vendus outre-mer, ce n’est pas discriminant, peut-être, à défaut d’être « stigmatisant » ? La proposition de loi de Lurel devrait être malgré tout débattue à l’Assemblée nationale le 6 octobre.

5- Lors de sa visite, Xavier Bertrand a annoncé que l’État va financer 100% des 590 millions d’euros de la reconstruction du CHU de Guadeloupe et précisé qu’il souhaitait « éviter que du retard soit encore pris dans la gestion de ce dossier ».
Certes, le CHU ne répond pas aux critères antisismiques. Mais pourquoi seulement l’hôpital guadeloupéen ? Et pas les autres CHU ultramarins ?

6- Lors du dernier Conseil des ministres, la question de l’emploi a été abordée. D’autant plus que les chiffres de mai et juin sont très mauvais.
Pour limiter le nombre d’inscriptions à Pôle Emploi, Xavier Bertrand mise sur les contrats aidés : 440.000 contrats ont été prévus pour 2011, peu ont été signés, le gouvernement ayant estimé qu’il valait mieux qu’ils soient budgétés sur le second semestre.
Mais les contraintes budgétaires et financières pourraient se traduire par une baisse de leur nombre.

7- En ce qui concerne l’apprentissage, le même ministre, au même Conseil, a affirmé qu’il allait élaborer pour septembre un nouveau projet avec de nouvelles dispositions.
Alors, pourquoi, avant le nouveau texte, signer un contrat d’objectif et de moyens avec la Région Guyane ?

Conclusion… pas forcément rassurante : il n’y a pas que Didier Robert et autre Sita qui aiment “bat’karé”.


Kanalreunion.com