Actualités

Yvan Dejean : « 2014 plus difficile que 2013 »

Le PCR réagit à la conférence de presse de François Hollande

Témoignages.re / 15 janvier 2014

La conférence de presse du président de la République confirme la poursuite de l’austérité, avec des effets sur La Réunion. Les 6 députés ayant refusé de voter contre le budget devront rendre des comptes à la population, dit en substance Yvan Dejean, secrétaire général du PCR, car ils soutiennent la baisse des dépenses publiques en pleine crise sociale.

Pendant plus de deux heures, le président de la République a présenté la feuille de route fixée pour 2014, et a répondu aux questions des journalistes. Au nom du PCR, Yvan Dejean, secrétaire général a présenté la première analyse du Parti au sujet des annonces faites par le chef de l’État.

C’est tout d’abord une poursuite de la politique d’austérité.
Sur les nouvelles diminutions de cotisation au bénéfice des entreprises, le PCR constate que les mesures analogues concédées cette année aux patrons comme le Crédit d’impôt compétitivité emploi n’ont pas infléchi la courbe du chômage. C’est cette voie qui est choisie.

François Hollande défend une poursuite de la diminution des dépenses publiques, avec 50 milliards d’euros de restrictions supplémentaires entre 2015 et 2017. C’est une baisse de crédit alors que la situation sociale de La Réunion est hors norme.
2014 s’annonce donc encore plus difficile que 2013.

Le secrétaire général du PCR souligne l’importance de se rappeler du débat sur le budget 2014. Le représentant du PCR au Sénat n’avait pas approuvé, il a voté contre. Mais à l’Assemblée nationale, 6 députés sur 7 avaient refusé de voter contre. Ils devront expliquer leur position, et assumer leur responsabilité dans l’aggravation de la situation.

Rappelons que les députés en question sont : Huguette Bello, Ericka Bareigts, Moniaue Orphé, Jean-Claude Fruteau, Patrick Lebreton et Jean-Jacaues Vlody devront donc expliquer leur attitude à la population.


Kanalreunion.com