Actualités

Zot la di

Grand meeting de l’Alliance avec Paul Vergès

Sanjiv Dinama . YVDE / 15 février 2010

• Johnny Gibralta, Le Tampon, 46 ans : « Un programme pour l’avenir… »

« La liste de l’Alliance, par rapport aux autres, a un programme pour l’avenir, pour le développement durable, le tram-train, les énergies renouvelables... C’est la charnière du développement. Ce n’est pas le cas des autres listes qui ne nous proposent rien pour le développement. C’est une liste de rassemblement où l’on retrouve différents courants politiques. C’est important pour appliquer un programme de développement. Nous devons unir autour les Réunionnaises et les Réunionnais ».

• Yvette Grondin, Le Petit Serré, 43 ans : « L’Alliance est une force pour faire avancer La Réunion… »

« La Droite lé pour lé rish, pa pou nou. Avec le tram-train, nous nous déplacerons plus vite. L’Alliance a rassemblé beaucoup de forces politiques. C’est une force pour faire avancer La Réunion. C’est bien d’avoir fait une place aux écologistes, à la société civile. Nous devons continuer à améliorer les routes de Cilaos. Et puis il nous faut penser au désenclavement de La Rivière avec un pont entre La Rivière et l’Entre-Deux ».

• Fabien Antoinette, La Rivière, 33 ans : « Un programme d’avenir qui voit plus loin que l’immédiat… »

« L’Alliance, c’est le développement de La Réunion. Il faut que nous continuions les projets routiers et les projets que nous avons commencés. C’est un programme d’avenir qui voit plus loin que l’immédiat. Surtout pour le Sud. Avec la route des Tamarins, on voit le résultat. Le tram-train, c’est l’écologie. Le pétrole va devenir plus rare. La Droite est contre parce que ce sont nos projets. Mais en réalité, ils n’ont pas de propositions. Nou néna in vizyon pou lavnir, pou no zanfan ».

• Roger de Louise, La Possession, 68 ans : « Union des Réunionnais pour le développement de La Réunion… »

« Il faut voter pour l’Alliance. C’est la seule liste qui avance des propositions et qui les réalise. Des propositions dans le social, dans l’économie, dans l’aménagement… pour les Réunionnais. C’est une liste d’ouverture. Nous avons toujours prôné l’union des Réunionnais pour le développement de La Réunion. Avec les hommes et les femmes de bonne volonté. Le gens qui viennent d’autres horizons politiques voient bien que nous faisons ce que nous disons. Et cela dure depuis la parution du Plan de survie, en 1975, où nous parlions des énergies renouvelables alors que l’idée n’était pas encore à la mode. Nous étions déjà des écologistes ».

• Fernande Basson, La Chaloupe Saint-Leu, 49 ans : « Une union autour d’un programme… »

« Je suis une militante du Modem et je suis venue soutenir l’Alliance avec une grande joie, pour que le développement de La Réunion avance. Ce qui m’intéresse, c’est le tram-train et la démocratie. La liste de l’Alliance, c’est une union autour d’un programme. Nous avons un objectif. Notre programme prend en compte les aspirations de la jeunesse, pour l’avenir. Si aujourd’hui nous sommes là, c’est aussi pour les générations futures. Le plus grand défi que nous devons relever, c’est l’égalité entre les Réunionnais ».

• Bertrand Rocheland, La Possession, 38 ans : « C’est un programme pour La Réunion… »

« Je suis ici pour soutenir l’Alliance. Elle a réussi des avancées depuis longtemps à tous les niveaux. Avec tout ce qui a été fait, on ne peut pas dire que le pays n’a pas bougé. Nous devons soutenir cette liste avec tous les moyens que nous avons. Elle a un programme de développement. En face, il n’y pas de programme, que des choses négatives et des attaques infondées. Sur la liste, il y a des hommes et des femmes qui ont de l’expérience, qui apportent beaucoup, qui ont fait leurs preuves. Il y a une continuité avec des jeunes et des nouveaux. Des hommes et des femmes qui, sans être communistes, se retrouvent dans un programme parce que c’est un programme pour La Réunion, pour les Réunionnais ».

• Jean-Pierre Edwards, Saint-Pierre, 65 ans :
« La Réunion doit rayonner dans l’océan Indien… »

« Il faut soutenir l’Alliance. Beaucoup de Réunionnaises et de Réunionnais savent ce que l’Alliance projette pour l’avenir des Réunionnaises et des Réunionnais. Elle est formée d’hommes et des femmes de différents partis, de socioprofessionnels qui veulent faire avancer La Réunion. Cette dernière doit rayonner dans cette partie de l’océan Indien. On doit absolument réaliser le tram-train, et la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise doit nous permettre de faire rayonner les différentes cultures. Dans une île où il n’y avait personne et qui s’est peuplée comme la nôtre, il y quelque chose d’unique, d’extraordinaire. Nous devons poursuivre notre politique des énergies renouvelables. Les différentes collectivités doivent s’unir pour régler des problèmes comme le logement ».

• Marie-Claude Maillot, La Rivière, 44 ans : « Il faut aller convaincre, aller parler avec les gens… »

« La Région doit travailler dans la continuité. Les projets comme la route des Tamarins ont abouti. Le seul moyen de lutter contre le chômage, c’est de continuer à développer La Réunion et de s’ouvrir sur l’extérieur. Les jeunes doivent avoir les moyens de se former pour participer au développement de l’île. Notre liste, c’est l’alliance des Réunionnaises et des Réunionnais qui se rassemblent autour d’un même projet pour l’avenir de La Réunion. Maintenant, il faut aller convaincre, aller parler avec les gens, faire un travail de terrain comme dans toutes les campagnes électorales ».

• Isabelle Rébecca, Sainte-Suzanne, 40 ans : « Le développement, c’est aussi la formation des jeunes »

« L’alliance est la seule liste qui propose des choses concrètes. Il y a un travail qui a été commencé, il faut aller au bout. On ne peut pas arrêter en cours de chemin. Par exemple, le tram-train va créer des emplois. Le développement, c’est aussi la formation des jeunes. Il ne pas voir qu’aujourd’hui, il faut voir dans le temps. Et puis cette liste, elle rassemble, ce n’est pas une liste politicienne, mais une liste qui va travailler pour La Réunion. Il faut mobiliser les gens, qu’ils prennent conscience que nos propositions, c’est l’avenir de La Réunion, de la jeunesse ».

• Huguette Védapodagom, Le Port, 47 ans : « Nous devons travailler ensemble pour La Réunion… »

« Depuis longtemps, le Parti communiste réunionnais défend la cause des plus démunis. Et c’est avec Paul Vergès que l’on a commencé le développement de La Réunion. L’Alliance, c’est l’ouverture. Nous devons travailler ensemble pour La Réunion. Dans les autres partis, c’est intérêt personnel, c’est l’ego qui priment. Si nous ne faisons pas le tram-train, ce sera l’asphyxie sur les routes. La Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise (MCUR) doit permettre aux Réunionnais de retrouver leurs valeurs, leur histoire. Certains on trop tendance à se sous-estimer. Nous sommes égaux aux autres. Maintenant, on doit aller parler du programme de l’Alliance, rassembler, convaincre les gens que ce sont nos projets qui sont les bons pour La Réunion ».

Propos recueillis par YVDE

• Salim Omarjee, Saint-Denis : « Ce qu’il faut retenir, c’est l’unité »

« C’est une liste d’unité, de rassemblement. Les projets structurants comme le tram-train ou la route du littoral sont importants. Il faut une continuité de ce qui a été fait jusqu’à présent. Les projets structurants sont importants pour les emplois. C’est pour le développement de l’île ».

Propos recueillis par SD


Kanalreunion.com