Canne à sucre

Avant la canne à sucre, d’autres filières ont déjà disparu

Vanille, épices, vétiver, géranium…

Témoignages.re / 22 août 2015

La Réunion était le premier producteur mondial de géranium, un des leaders mondiaux de la vanille, et le vétiver était un fleuron de son économie. Toutes ces filières ont été rayées de la carte à cause du même problème que la canne-sucre qui va affronter dans 2017 : la confrontation au cours mondial.

JPEG - 41.6 ko

Lors de sa conférence de presse hier, Paul Vergès a rappelé la faillite d’autres filières pourtant très prospères à La Réunion.

Ce furent d’abord les épices de La Réunion concurrencés par l’Asie. Il y eut aussi la disparition de la vanille à la suite de la conquête de Madagascar par la France. Des Réunionnais partis dans la Grande île y ont développé la culture de la vanille, ce qui a entraîné une concurrence mortelle.
Le vétiver a dû plier face à la production de Haïti.

Le dernier exemple concerne le géranium. La Réunion était le plus grand producteur d’essence de géranium du monde. Un ministre est venu donner la Légion d’honneur au principal producteur, et trois ans après, c’était la disparition du géranium. « Les planteurs ruinés sont venus dans le bidonville du Cœur saignant », rappelle Paul Vergès.


Kanalreunion.com