Canne à sucre

Canne à sucre : attention à la diversion

Toujours pas de demande déposée à Bruxelles par la France

Témoignages.re / 10 juin 2015

Attention à ne pas rendre les Antillais responsables du retard pris par le gouvernement dans la transmission de la demande d’aide supplémentaire de la France.

C’est la coupe dans quelques jours, mais toujours pas de convention canne car pas de garantie pour 2017, date de la fin du quota sucrier. Paul Vergès rappelle la déclaration du président de la République à Bois-Rouge. Les 90 millions auxquels s’ajoutent les 38 millions pour compenser la fin du quota. La France prend l’engagement de verser si Commission européenne est d’accord.

La visite de la Commissaire au développement de l’Union européenne a dit que la France n’a toujours pas déposé de demande. Donc aucun accord ne sera donné d’ici la fin de l’année, et quelle sera la réponse ?

Paul Vergès alerte sur une manœuvre possible. Les 38 millions d’euros concernent aussi les Antilles. D’où une explication du gouvernement : on ne peut pas transmettre le dossier car les Antillais n’ont pas rempli leur partie.

Attention à la diversion, car la France peut demander dès maintenant à l’Union européenne un accord de principe, sans attendre un supposé retard venu des Antilles.


Kanalreunion.com