Canne à sucre

De l’or vert sur 25.000 hectares à La Réunion

Ce qui se fait déjà en plus du sucre

Témoignages.re / 21 novembre 2013

Inauguré par Che Guevara le 23 mai 1963, l’Institut cubain de recherche sur les produits dérivés de la canne à sucre a été créé pour anticiper une situation : que le sucre ne soit plus qu’un des produits issus de la canne à sucre. Cinq ans plus tard, ce laboratoire avait développé 86 produits différents dérivés de la canne à sucre. 45 ans après sa fondation, voici quelques produits qu’il a contribué à développer et à commercialiser.

Bagasse dans le BTP

Panneaux d’agglomérés faits à partir de la bagasse pouvant remplacer le contre-plaqué. C’est un produit semblable au Bagapan déjà commercialisé à La Réunion.

Bagasse dans la papeterie

Depuis plus de trente ans, la bagasse est utilisée à Cuba pour produire du papier. C’est le sujet d’un reportage paru dans "Témoignages" du 11 janvier 1979 qui indique notamment que 80 millions de cahiers d’écolier sont fabriqués à partir de la bagasse. Dans le monde, 10% de la production mondiale de bagasse est transformée en pâte à papier.

Sirop de canne pour remplacer le sucre

À partir du jus obtenu dans la canne, le sirop est composé à 60% de fructose. Il est bien mieux assimilé par l’organisme des diabétiques que le sucre que nous connaissons. Il est moins calorique que le sucre et peut donc être consommé plus facilement. Il est employé à la place du sucre dans l’industrie de la boisson, dans la production de produits laitiers ainsi que dans la nourriture pour les bébés.

Fertilisant et herbicides biologiques

Les résidus de l’industrie sucrière sont utilisés comme engrais et comme herbicides. Connu sous le nom commercial de Bioenraiz, l’acide acétique issu de l’industrie cannière améliore la croissance des plantes.
Le Fitomas E est utilisé dans plus de 30 cultures, y compris les tomates, choux, laitues, haricots, tabac à priser, poivrons, cantaloup, concombre, patate douce, chou, le radis, etc. pelouse.
Est appliqué à Cuba, en canne à sucre à raison de doses de 2 litres/ha à plus de 100.000 ha de récoltes en 2003, 2005, 2006 et 2007. Il a contribué à une hausse des rendements estimée à 12 tonnes de cannes/ha.

Alimentation animale

La canne à sucre est utilisée dans l’alimentation animale sous forme liquide ou solide, c’est le Probicid. Cela permet notamment d’améliorer la production de lait ou d’œufs.
À partir de la mélasse, un complément nutritionnel est également fabriqué.

Levure de vinasse pour l’alimentation animale

La technologie de l’utilisation de la vinasse pour la production de levure a été élaborée en ICIDCA dans les années 70 et a été mise en œuvre dans trois des installations industrielles produisant 5.000 tonnes/an actuellement. L’effluent final peut être utilisé pour la production de biogaz.

Biogaz de vinasse pour produire de l’électricité

Le biogaz est un mélange de gaz dont les principales composantes sont le méthane et le dioxyde de carbone. Il se produit comme un résultat de la fermentation de matières organiques en l’absence d’air, par l’action d’un groupe de micro-organismes. Il peut être obtenu à partir de la fermentation de la vinasse de distillerie.
Ce biogaz peut être utilisé pour produire de l’électricité, par exemple au Centre d’enfouissement de Sainte-Suzanne.

Traitement du bois

De la canne à sucre, il est possible d’extraire des produits de traitement du bois.

Colles industrielles

Sous la marque FURAL sont commercialisées des colles dérivées de la canne à sucre. Elles se composent d’une résine et d’un durcisseur qui une fois mélangés peuvent adhérer fermement sur n’importe quelle surface : métal, bois, béton, céramique, verre, certains plastiques. Elles servent par exemple pour le soudage à froid de métaux, pour l’isolation électrique ou pour l’étanchéité.

Produit pharmaceutique

Dextran : médicament antithrombotique, utilisé pour réduire la viscosité du sang et donc lutter contre la formation de caillots sanguins.

Plastiques

On pourrait citer la production de plastiques biodégradables à partir de la bagasse, biodégradable.


Kanalreunion.com