Canne à sucre

Différentes informations relatives à la culture de la canne à sucre (cinquième partie)

La canne c’est le sucre, mais pas seulement -59-

Témoignages.re / 10 mars 2015

On pourra lire ci-dessous un certain nombre d’informations relatives à la culture de la canne à sucre et à l’exploitation des produits dérivés dans différentes régions. De extraits ont été reproduits afin de nourrir notre propre réflexion sur l’avenir de la canne à La Réunion et dans les pays environnants.

XII – Amélioration de la productivité dans les plantations de canne à sucre en Asie

Un séminaire sur l’amélioration de la productivité dans les systèmes de production de canne à sucre s’est tenu à Jogyakarta (Indonésie) du 7 au 12 décembre 1998, pour mesurer les problèmes et les contraintes auxquels doivent faire face les plantations de canne à sucre dans les pays asiatiques et identifier les mesures qui permettraient d’améliorer leurs performances de production. Des communications provenant du Bangladesh, d’Inde, d’Indonésie, d’Iran, du Pakistan, des Philippines, du Sri Lanka, de Thaïlande et du Vietnam ont passé en revue les tendances actuelles de la production, les problèmes et les contraintes qu’affrontent les plantations et les perspectives futures de la culture de la canne à sucre.

On a demandé à des experts de préparer cinq documents de synthèse : (1) les possibilités d’améliorer les techniques de gestion pour une production durable de canne à sucre ; (2) faire progresser la technologie pour améliorer la productivité et la compétitivité dans l’industrie sucrière ; (3) les problèmes et les contraintes qui pèsent sur la production de canne à sucre en Indonésie ; (4) tendances et panorama du marché mondial du sucre ; (5) manutention postrécolte de la canne à sucre.

XIII – Afrique : unités villageoises de fabrication du sucre

En 1990, en Tanzanie, l’Institute of Production Innovation (IPI) a mis sur le marché des unités permettant de produire du sucre à petite échelle, équipements qu’il avait conçus pour répondre à la demande croissante de sucre dans le pays. La technologie IPI simplifie le processus de production complexe des grands moulins à canne, mettant ainsi la fabrication de sucre à la portée des ateliers villageois. Le matériel sucrier IPI est réputé pour être techniquement efficace, économiquement viable et adapté à la production de sucre en Tanzanie. On peut comparer ses performances techniques à celles des mini-installations sucrières indiennes. La diffusion a été freinée au début par le fait que le principe était mal connu et que les variétés de canne adaptées au processus faisaient défaut. Malgré cela, plusieurs unités ont été mises en œuvre depuis 1990 et fonctionnent dans différents endroits en Tanzanie. (Résumé des auteurs.) KIT (E3132) Science, Technology and Development (RU), vol. 14 (1), p. 59-69

XIV – Afrique : la construction et les deux premières années d’exploitation d’un nouveau type de moulin à canne à Komati

La conception, la gestion de projet et les deux premières saisons d’exploitation d’un nouveau moulin à Komati, Afrique du Sud, sont décrits en portant une attention particulière aux aspects innovants de sa conception et de son équipement. Un aperçu du temps et des coûts de mise en œuvre d’un moulin de ce type est également fourni, avec une mise en évidence des points critiques à surveiller dans la gestion d’un projet à flux tendu. Le rendement de l’installation au démarrage a été gravement perturbé du fait des conséquences sur la canne d’une sécheresse inhabituelle, mais elle a ensuite fait rapidement preuve d’une excellente efficacité en termes de pourcentage d’extraction et de couleur de sucre. (Résumé des auteurs.) KIT (E1345) International Sugar Journal (RU), vol. 98 (1169), p. 223-229


Kanalreunion.com