Canne à sucre

Différentes informations relatives à la culture de la canne à sucre (quatrième partie)

La canne c’est le sucre, mais pas seulement -58-

Georges Gauvin / 7 mars 2015

On pourra lire ci-dessous un certain nombre d’informations relatives à la culture de la canne à sucre et à l’exploitation des produits dérivés dans différentes régions. De extraits ont été reproduits afin de nourrir notre propre réflexion sur l’avenir de la canne à La Réunion et dans les pays environnants.

IX- La fabrication du sucre et les produits dérivés de l’industrie sucrière

Dans l’industrie sucrière, les possibilités de diversification comprennent : (1) la production de sucre brut, de sucre blanc de planteur, de sucre amorphe de laboratoire, de sucre liquide, de sirops de glucose et de fructose ; (2) la production d’alcool éthylique ; (3) la production d’aliments pour le bétail ; (4) la production de pulpe pour la pâte à papier ; (5) la production de produits combinés ; (6) la production de carburants ; (7) la production d’électricité et de vapeur au cours de la production de sucre brut ; (8) l’utilisation de vapeur dans la production de sucre brut. En plus d’être un édulcorant alimentaire, le sucre possède de nombreuses propriétés utiles, notamment d’être un colorant et de contribuer au volume, au corps et à la texture des aliments. Il joue aussi le rôle d’un conservateur, car il stabilise l’humidité dans les systèmes alimentaires. La production de sucre peut être liquide ou en cristaux. Les sucres liquides sont utilisés essentiellement dans l’industrie, alors que les sucres cristallisés ont des usages domestiques autant qu’industriels. KIT (K1912) FAO Agricultural Services Bulletin (FAO), n° 144

X- Production d’éthanol par l’industrie sucrière

Le processus et l’équipement requis pour la production d’éthanol par fermentation, y compris sa récupération par distillation, sont décrits ici. La production d’éthanol a suivi des schémas traditionnels pendant des décennies ; le choc pétrolier du début des années 1970 et l’augmentation impressionnante de la production d’éthanol carburant au Brésil ont stimulé la recherche-développement de processus de production plus efficaces et plus rentables. Un moulin à canne à sucre a tout intérêt à s’adjoindre une distillerie et à utiliser l’éthanol comme source d’énergie, seul ou associé aux carburants pétroliers. On doit prendre en compte les économies réalisées de cette façon lorsque l’on étudie la pertinence financière de la production d’éthanol. de Sugar Journal (États-Unis), vol. 65 (7), p. 11, 14-17

XI- Expériences de coupe mécanisée de la canne à sucre dans le monde

Les expériences de coupe mécanisée de la canne à sucre dans le monde sont présentées en bref. Les niveaux-type atteints en coupe mécanique à Cuba, en Louisiane (États-Unis) et en Australie sont étudiés. Aucun schéma global ne se dégage, si ce n’est une tendance très générale à la mécanisation complète. Il y a cependant des caractéristiques communes, notamment l’aptitude des constructeurs à trouver des solutions techniques permettant de dépasser les contraintes naturelles de climat ou de type de sol et d’atteindre une meilleure efficacité. On en conclut que l’analyse de la mutation technologique que représente le passage à la coupe mécanique de la canne à sucre devrait prendre en compte une perspective macro-économique, les données générales du marché tout autant que les facteurs qui ont une influence sur le développement et l’adoption de la technologie elle-même. KIT (C2607) Informacoes Economicas Instituto de Economia Agricola (Brésil), vol. 28 (7), p. 11-21


Kanalreunion.com