Canne à sucre

Grande activité à l’usine de Bois-Rouge

Ouverture de la campagne sucrière dans le Nord et l’Est

Témoignages.re / 19 juillet 2017

La campagne sucrière a débuté lundi dans le Nord et l’Est. Au deuxième jour de la coupe, les tracteurs et les camions de livraisons de canne faisaient la queue à l’entrée de l’usine de Bois-Rouge.

JPEG - 90.8 ko
Une coupeuse-tronçonneurse à l’oeuvre dans le champs de cannes devant l’usine.

Après avoir obtenu une hausse du prix de la canne de 3 euros pour les 700 premières tonnes livrées, les planteurs ont commencé la coupe dans le Nord et l’Est. L’usine de Bois-Rouge a ouvert ses portes lundi. Après une journée de chauffe, ce mardi l’activité battait son plein. Hier matin, plusieurs coupeuses-tronçonneuses parcouraient les champs de canne à sucre de la plaine de Bois-Rouge et remplissaient rapidement les remorques des tracteurs qui livraient aussitôt à l’usine. Pendant ce temps, les cachalots apportaient leurs chargements venus des différents points de livraison entre Sainte-Marie et Sainte-Rose.

Par rapport à la moyenne décennale, les prévisions sont bonnes. La récolte pourrait approcher les 2 millions de tonnes de cannes, ce qui donnera plus de 600.000 tonnes de bagasse pour produire de l’électricité, ainsi qu’une production sucrière qui dépassera les 200.000 tonnes, dont la moitié sera composée de sucres spéciaux à très forte valeur ajoutée.

C’est la première des trois campagnes qui se déroule selon les nouvelles règles issues de la mobilisation des planteurs. Mais dès à présent, la mobilisation ne doit pas retomber pour préparer au mieux l’après 2021. En effet, à cette date entrera en vigueur une nouvelle politique agricole commune avec une chose à peu près certaine : le quota sucrier et le prix garanti ne seront pas rétablis.


Kanalreunion.com