Canne à sucre

L’union de la Région, du Département et des communes pour sauver la filière canne-sucre

Motion des délégués des sections du Parti communiste réunionnais

Parti Communiste Réunionnais / 12 mai 2015

La direction du PCR demande aux collectivités de mettre leurs actes en accord avec leurs votes. C’est pourquoi elle soutient la proposition de demander à la Région, au Conseil départemental et aux communes de s’engager à verser l’aide supplémentaire demandée par la filière canne-sucre, soit 38 millions d’euros. Cette garantie lève le dernier obstacle à la signature de la Convention canne. À quelques semaines du début de la coupe, ce document n’est pas encore signé et le prix de la canne pas fixé. Voici le texte de la motion adressée hier à la presse.

JPEG - 73.7 ko
Photo Toniox

Ce samedi 9 mai, les délégués des sections du Parti communiste réunionnais étaient réunis en séminaire afin d’approfondir les 25 propositions pour une autre politique présentées le 22 février dernier à Sainte-Suzanne.

Il a notamment été question d’une bataille immédiate, la survie de la filière canne-sucre.

Les 89 membres réunis samedi en séminaire ont pris connaissance des actions du parti et de ses alliés pour sauver les planteurs, les ouvriers d’usine et les transporteurs.

- une motion déposée le 10 avril par Elie Hoarau au nom de l’Alliance et adoptée à l’unanimité par le Conseil régional.

- une motion déposée le 29 avril par Maurice Gironcel pour le Groupe de concertation pour le développement de La Réunion et adoptée à l’unanimité par le Conseil départemental.

- une conférence de presse de Paul Vergès le 7 mai présentant la proposition du secrétariat de demander aux collectivités de s’engager à garantir le versement de l’aide supplémentaire sollicitée par la filière canne-sucre, à savoir les 38 millions d’euros.

L’objectif est de lever le dernier obstacle à la signature de la Convention canne à quelques semaines de l’ouverture de la campagne sucrière.

Les délégués réunis samedi soutiennent et font leurs ces décisions. Ils demandent que les maires, la direction du Conseil départemental et celle du Conseil régional donnent une suite favorable à la proposition du PCR. Les votes unanimes des assemblées doivent désormais se concrétiser par une mobilisation générale pour sauver la filière canne-sucre. Le PCR continuera d’apporter sa contribution à ce combat pour sauver les planteurs, les ouvriers d’usine et les transporteurs.

Fait à Saint-Pierre le 9 mai 2015


Kanalreunion.com