Canne à sucre

La bétaïne extraite de la canne ! Oui, mais pourquoi faire ?

La canne c’est le sucre, mais pas seulement -24-

Georges Gauvin / 9 décembre 2014

Samedi dernier, nous avons évoqué la question de la bétaïne naturelle à partir de la vinasse et nous nous sommes étonnés que le choix de Téréos et Dupont se soient uniquement porté sur les vinasses de betterave sucrière. Notre conclusion est quand même optimiste à terme : cela veut dire que ce qui peut-être fait aujourd’hui, s’il ne l’est pas, pourra être fait demain lorsque notre pays aura trouvé le bon chemin vers le développement… Aujourd’hui je vais évoquer l’intervention possible de la bétaïne dans le traitement de nos grands et petits maux quotidien. Mes renseignements sont glanés su internet et tout le monde peut y avoir accès… Mais tout le monde ne peut pas faire un diagnostic de ses soucis de santé et jusqu’à nouvel ordre le mieux placé pour le faire c’est le médecin. Notre journal ne se tiendra pas pour responsable des automédications mal a propos.

JPEG - 48.2 ko
Un médicament pour faciliter la digestion.

Petits maux ? la gueule de bois.

Les lendemains de fête son paraît-il difficiles. Dans tous les cas, il vaut mieux prévenir que guérir, mais si l’on n’a pas été prévoyant, on sera toujours à la recherche de cachets, de tisane, de trucs pour éliminer les gènes que l’on ressent après une soirée arrosée. On vous dira qu’il n’existe pas de remède de grand-mère pour faire baisser en quelques minutes un taux d’alcoolémie trop élevé, et accélérer la dégradation de l’alcool par le foie. Après tout, l’effet psychologique du remède est là ! Faîtes semblant de croire et bientôt vous croirez.
Je me méfierai du café avec du sel, du jus de tomate, ou bien des douches froides, des multiples verres d’eau glacée. Le maux de tête qui viennent de la dilatation des vaisseaux peuvent être apaisés par les médecines habituelles. La fatigue pourrait être ou non atténuée par la prise de vitamine C. La bétaïne peut intervenir sous forme de citrate de bétaine si on a des lourdeurs d’estomac et la digestion difficile.Il en va des médicaments comme des remèdes des grand-mères : l’effet placébo !

La graisse autour du foie

Je me suis récemment rendu chez mon médecin : un vieux médecin mais un spécialiste quand même à qui j’ai raconté mes problèmes de poids. La pesée, les mensurations, la comparaison avec une roue colorée et graduée. Le résultat que je connaissais déjà c’est que je suis en surpoids. L’échographie a montré que mon foie baignait dans un environnement lipidique défavorable. C’est assez dégoutant de l’apprendre. Le médecin m’a prescrit différentes bricoles pharmaceutiques y compris de la bétaïne et il m’a dit que cette enveloppe de graisse allait disparaître au fur et à mesure de la perte de poids et de la prise des médicaments. Echelle de temps : six mois, à condition de m’infliger le supplice de l’eau à raison de deux litres par jour et à fréquenter les sentiers élaborés à grands frais par ma commune. Attention : marcher n’est pas courir et surtout ne pas piétiner.

Vocabulaire : le mauvais cholestérol


Le cholestérol est un corps gras fabriqué par notre organisme et qui se trouve également dans l’alimentation. Des maladies du cœur et des vaisseaux apparaissent lorsqu’une fraction du cholestérol circulant dans le sang se retrouve en trop grande quantité. Il s’agit du cholestérol LDL, appelé aussi « mauvais cholestérol », qui favorise la formation de dépôts sur la paroi des artères (athérosclérose). L’autre fraction, le cholestérol HDL ou « bon cholestérol », a pour effet de réduire le taux de maladies cardiovasculaires. Il existe des traitements contre le mauvais cholestérol mais pour être efficaces ils doivent être associés à des changements comportementaux : il faut bouger, éviter certains aliments et prendre des médicaments, en prendre d’autres etc. J’ai vu quelque part que 7 millions de Français se trouvaient sous traitement du mauvais cholestérol. Allez savoir où se trouve la vérité !


Kanalreunion.com