Canne à sucre

La canne de bouche…

La canne c’est le sucre mais pas seulement !

Georges Gauvin / 30 septembre 2014

JPEG - 40.9 ko

C’est le nom que l’on donne un peu partout à la canne à sucre, friandise. Celle que l’on épluche et que l’on presse entre les dents pour recueillir le jus d’une fraicheur inégalée(pour moi). Ceux qui ont grandi à la campagne me comprennent…

Certes il y avait les cannes étudiées pour comme la canne bonbon, la canne tamarin, la canne mapou et d’autres encore..mais il y avait aussi celles que l’on dérobait sur les tas alignés le long des chemins. Celles que l’on tirait des charrettes ou qu’on allait chercher à vélo sur les plateaux des usines, ou bien celles que l’on chippait dans les champs et que l’on partageait en tronçons – les nœuds – avec les dalons.
Est-ce que c’était bon ? absolument ! Bon par son goût, bon pour désaltérer et bon pour la santé car le jus est riche de vitamines B1, B2, C et.. Bon pour l’hygiène car elles nous faisaient les dents d’une blancheur de rêve.

La canne de bouche se vend encore sur les marchés forains. Devant la balance de la pente Sassy à Saint-andré, j’ai rencontré une personne qui avait fait l’acquisition d’une machine à confectionner du jus de canne…

Vocabulaire


Un enfant mâche la canne, après avoir pelé celle-ci avec les dents ou bien un canif, puis il mâche le tissu végétal pour en tirer le jus. Il crache ce qu’en créole on appelle la"mar d’kane », un résidu spongieux. Un gramoun aux dents plus fragiles » perse"-comme on essore un vêtement – la canne en la pliant en deux et en buvant le jus qui s’écoule.

A suivre..


Kanalreunion.com