Canne à sucre

La prime bagasse serait versée en mai

Agriculture – La FDSEA devant EDF

Témoignages.re / 15 avril 2010

La prime bagasse pourrait être versée aux planteurs de cannes entre le début et la mi–mai. « C’est ce qui ressort de l’entrevue que nous avons eue avec EDF », indiquait hier Frédéric Vienne, dirigeant de la FDSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles). À l’appel de ce syndicat, une trentaine de planteurs s’étaient rassemblés devant EDF à Saint-Denis pour réclamer l’accélération de la procédure qui leur permettra de percevoir la prime bagasse (en fait, la rémunération de la vente de ce produit aux producteurs d’électricité).

En effet, 4 mois après la signature du protocole d’accord accordant aux planteurs 11,05 euros par tonne de cannes, rien n’a encore été versé aux producteurs. « EDF a mis 2 mois pour réviser le contrat qu’elle a avec les centrales thermiques et pour rédiger une nouvelle convention. La Commission de régulation de l’énergie (CRE – ndlr) va aussi prendre 2 mois pour donner son avis. Cela suffit, c’est beaucoup trop long. Les planteurs ont besoin de trésorerie. Ils sont les victimes des lenteurs d’EDF », notait Frédéric Vienne avant sa rencontre avec cette dernière.

À l’issue de l’entretien, les planteurs ont donc appris que la CRE examinera le dossier le 29 avril prochain. « EDF nous a précisé qu’en l’état actuel du dossier, rien ne peut motiver un avis défavorable de la CRE. Les premiers versements devraient avoir lieu 3 semaines après l’avis de la commission. C’est-à-dire début ou mi-mai. C’est une bonne nouvelle », a commenté le président de la FDSEA.

Rappelons que le protocole d’accord répartissant la valeur de la bagasse a été signé par l’interprofession le 21 décembre 2009. Cet accord, réclamé depuis plusieurs années par les planteurs, attribue 11,30 euros par tonne aux planteurs et 1,70 euro/tonne pour les industriels. Chacune des deux parties doit par ailleurs verser 25 centimes d’euro à eRcane, le centre de recherche et de formation, qui représente la canne réunionnaise à l’international. Dans le même temps, EDF et les centrales thermiques rédigeaient une nouvelle convention tenant compte de la prime bagasse. Ce nouveau contrat était ensuite soumis pour avis à la CRE. Laquelle n’a pas encore rendu sa décision.

Le versement de la prime devait normalement intervenir trois mois après la signature de l’accord, à savoir le 21 mars 2010. Selon le protocole d’accord répartissant la valeur de la bagasse, c’est EDF qui doit verser la prime aux producteurs.


Kanalreunion.com