Canne à sucre

Le fructose, principal moteur du diabète

La canne c’est le sucre, mais pas seulement -49-

Témoignages.re / 12 février 2015

Mardi de cette semaine, on a évoqué la question des isoglucoses comme contributeurs éventuels à la diminution des stocks de sucre achetés par les pays d’Europe, diminution de la demande de sucre d’environ deux millions de tonnes. Chacun comprendra que c’est une mauvaise nouvelle pour nous alors que nous ne savons pas encore qui achètera notre sucre en 2017 et après… On évoquera aujourd’hui les effets néfastes du fructose de plus en plus avérés sur la santé (extraits du journal « Le Monde » du 30-01-2015)

JPEG - 189.1 ko
Aux Etats-Unis, le sirop de maïs à haute teneur en fructose est pointé comme source de maladies telles que le diabète.

On voit souvent dans les grandes surfaces des personnes au rayon sucres, à la recherche d’un succédané de sucre pour leur café. Elles s’arrêtent souvent devant le fructose qui se targue d’avoir un pouvoir sucrant x fois plus élevé – sous-entendu que par ce biais qu’on pourrait éviter de contracter le diabète de type 2, ou bien de ne pas l’aggraver si on l’a déjà. La réalité n’est pas si encourageante, car le fructose serait accusé d’être ni plus ni moins que le moteur du diabète pour les raisons qui suivent :
1- Le fructose stimule des modifications métaboliques : Le fructose stimule des modifications métaboliques qui aiguillent les calories vers le stockage dans les cellules du tissu adipeux abdominal. Il provoque également-selon d’autres sources que celles évoquées plus haut – d’autres désordres métaboliques qui conduisent au surpoids et à l’obésité en décalant, semble –-t-il, la prise de conscience du seuil de satiété.
2-. Où se trouve ce supplément de fructose : Il vient de plus en plus du sirop de maïs à haute teneur en fructose-fabriqué principalement aux USA qui peut contenir jusqu’à 65 % de fructose.

3- Les États-Unis – où environ les trois quarts de l’ensemble des boissons et aliments préemballés contiennent du sucre ajouté – consomment annuellement 25 kg de fructose par habitant contre 0,5 kg pour La France et d’autres pays… On notera que l’Organisation mondiale de la santé a publié début 2015 des recommandations visant à réduire au-dessous de la barre des 5 % contre la norme US qui est de 20 %, la part des sucres libres (glucides simples comme le fructose)- ajoutés dans l’apport calorique total pour la ramener à 10 voir 5 % contre les 20 % préconisés actuellement aux USA.

(à suivre)

NB Saccharose : il est composé en proportions égales de glucose et de fructose, reliés entre eux. L’isoglucose souvent composé de glucose et de fructose non reliés, d’où l’appellation de glucides simples principalement visés par l’OMS. Plus le taux de fructose augmente, plus il y a danger.


Kanalreunion.com