Canne à sucre

Un message à l’intention de nos lecteurs

La canne c’est le sucre, mais pas seulement -9-

Témoignages.re / 28 octobre 2014

Cette semaine Témoignages fait une pause dans sa chronique : « La canne, ce n’est pas seulement le sucre ». Pas par manque de matière à traiter, car vous savez bien que la canne est une culture aux nombreuses possibilités — plusieurs centaines d’après les experts.

JPEG - 48.6 ko
Livraison de cannes à sucre à l’usine de Bois-Rouge. (photo M.M.)

Mais, au fait, où trouver ces possibilités ? La façon la plus simple consiste à se connecter à internet et inscrire les sujets suivants : la canne et ses produits dérivés, la canne et ses sous-produits, ou encore la canne et ses co-produits et parcourir le champ des articles proposés. On peut également entrer les questions : que peut-on faire avec la canne ? Avec la bagasse ? Avec la mélasse ? avec les écumes… les choux de canne, la paille sèche ou verte On peut également adjoindre les noms de pays, comme l’Inde, Cuba, le Vietnam, USA, Australie, Thaïlande, les outre-mer français..? Pourquoi ce travail de recherche ? Pourquoi ne pas rechercher un ouvrage de synthèse, ou une thèse d’université ? Il y en a certainement mais il faut savoir les découvrir. Pourquoi pas une revue spécialement consacrée à la canne ? Si elle n’existe pas il faut savoir l’inventer. De même, pourquoi pas des études universitaires sur la canne ? Ne pensez-vous pas quelle le vaut bien ?

Cherchez des solutions pouvant encourager nos compatriotes à créer des entreprises artisanales ou autres, des coops s’il y a lieu. Certes la canne ce n’est pas seulement le sucre, mais aux possibilités nombreuses pas pour une spéculation intellectuelle, mais si possible des réalisations pratiques.

La langue peut-être un obstacle aux recherches et les traductions proposées sont approximatives. Il faudrait au moins maîtriser l’anglais, le français et l’espagnol, mais ce n’est pas à la portée de tous. Donc il faut chercher le plus possible afin de dégager les potentialités de la canne.

Une blague pour terminer : quelqu’un recherche ses clefs, dans la nuit, au seul endroit éclairé par un lampadaire. On lui demande pourquoi il ne recherche pas ailleurs. Sa réponse est la suivante : ailleurs je ne peux rien voir, et je ne suis pas sûr que mes clefs se trouvent dans l’espace éclairé par le lampadaire.

Je vous conseille donc de chercher et de préférence dans les textes écrits dans une langue que vous maîtrisez, éventuellement dans les vidéos dans une langue que vous comprenez… À la semaine prochaine.


Kanalreunion.com