Canne à sucre

Une seule usine sucrière à La Réunion : préfiguration de l’avenir ?

Filière canne

Manuel Marchal / 15 septembre 2009

La fermeture pendant un mois au moins de l’usine de Bois-Rouge amène à se demander si Beaufonds était vraiment la dernière usine sucrière à fermer à La Réunion. Les enseignements de l’Histoire et les perspectives de la filière sont en effet inquiétants.

Le 10 octobre 1964, "Témoignages" publie le texte de la Charte signée par 9 syndicats d’exploitants agricoles. Ils proposent des mesures pour développer la filière canne. L’objectif est d’atteindre un quota de 400.000 tonnes de sucres en 1970, avec 300.000 tonnes dès 1965. A cette époque, il existait à La Réunion 13 usines.
Les différents "Plans de modernisation" de l’industrie sucrière soutenus par des fonds publics engagés par l’État et les Accords de 1969 aboutissent à la concentration des usines. Quatre ferment entre 1967 et 1977, cinq durant la décennie suivante puis encore deux entre 1987 et 1997. Les fermeture de Grands-Bois en 1991 et Beaufonds en 1996 marquent-elles la fin de ce cycle ou une étape ? Depuis le début du mois de septembre, la question est posée.
On voit tout d’abord qu’au lieu d’augmenter la production totale de La Réunion en sucre, la fermeture des usines a abouti à une diminution. Qui oserait aujourd’hui penser produire 400.000 tonnes en une campagne ? C’était pourtant l’objectif des syndicats de la Charte, qui se situaient dans une dynamique de progrès, avec à l’époque 24.000 planteurs de cannes, et 100.000 personnes vivant de cette culture à La Réunion.
Mais c’est une autre voie qui a été suivie : celle de la fermeture des usines, de la baisse de la production, et de la liquidation de 20.000 planteurs de cannes. À chaque fois que "Témoignages" démontrait qu’une usine allait fermer, à chaque fois les usiniers démentaient, mais finalement, l’usine fermait.
Et que se passe-t-il depuis le mois de septembre ? Il n’y a plus qu’une seule usine en fonction à La Réunion, et cela jusqu’au 28 septembre au moins. C’est-à-dire qu’à la suite d’un incendie survenu dans une centrale thermique, la filière canne expérimente le fonctionnement avec une seule usine. On voit que cette expérimentation arrive à se faire sans heurts, et sans que cela coûte à l’usinier dans l’immédiat. En effet, la seule compensation serait pour le moment un prolongement de la campagne.
L’objectif avoué de l’Interprofession est d’atteindre une production de 2,5 millions de tonnes de cannes, afin notamment d’assurer une productivité appréciables aux usines. Mais cet objectif se heurte aux incertitudes de l’évolution des protections dont bénéficient les producteurs de sucre sur le marché européen. Pour le moment, dans le cadre des négociations des APE, une clause de sauvegarde exclut uniquement le sucre. Donc, il est impossible d’importer du sucre à La Réunion. Mais cela signifie un monopole pour les usiniers réunionnais qui peuvent fixer leurs prix. Et si le dernier marché protégé pour l’industrie sucrière locale est La Réunion, alors une seule usine est largement suffisante pour produire du sucre.
Le plus inquiétant, c’est que l’intégration au marché unique mondial via l’APE ouvre la voie à une seule usine à La Réunion, alors que l’intégration dans le marché européen avait été le prétexte pour fermer 11 usines en 40 ans.
Cette analyse, "Témoignages" aurait souhaité la confronter aux arguments des industriels. Malheureusement, lorsque ces derniers ont tenu une conférence de presse la semaine dernière, "Témoignages" n’a pas été invité…

(à suivre)

M.M.


11 usines fermées en 40 ans

Depuis un demi-siècle, le nombre d’usines a été divisé par sept. Des milliers de travailleurs ont été privés d’emplois, et l’objectif de 400.000 tonnes de sucre voulu par les planteurs s’est irrémédiablement éloigné.

- 1957, 13 usines : Le Gol, Pierrefonds, Casernes, Rivière du Mat, Ravine Creuse, Beaufonds, Quartier-Français, Vue Belle, La Mare, Grands-Bois, Savanna, Stella, Bois-Rouge.
- 1967, 13 usines : Le Gol, Pierrefonds, Casernes, Rivière du Mat, Ravine Creuse, Beaufonds, Quartier-Français, Vue Belle, La Mare, Grands-Bois, Savanna, Stella, Bois-Rouge.
- 1977, 9 usines : Le Gol, Rivière du Mat, Beaufonds, La Mare, Grands-Bois, Savanna, Stella, Quartier Français, Bois-Rouge.
- 1987, 4 usines : Le Gol, Beaufonds, Grands-Bois, Bois-Rouge.
- 1997, 2 usines : Le Gol, Bois-Rouge.
- 2007, 2 usines : Le Gol, Bois-Rouge.


Kanalreunion.com