Canne à sucre

Unité des planteurs pour le respect

20 juillet 2010

Témoignages.re / 12 janvier 2011

Lancé le 20 juillet 2010, un mouvement revendicatif des planteurs demande le respect de ces travailleurs réunionnais. Le conflit porte sur le rôle de l’observateur représentant l’usinier sur les balances. La première campagne sans usinier réunionnais commence sous le signe de la lutte.

La première campagne sucrière sans usinier réunionnais commence sous le signe de la suspicion. Les planteurs constatent que le comportement des observateurs employés par l’usinier présents sur les balances de livraison change. Le résultat, c’est une chute de la richesse mesurée dans les chargements, soit une baisse de revenu pour les planteurs et une augmentation du profit des usiniers qui paient moins cher pour la même marchandise.
Le 20 juillet, les planteurs commencent le mouvement. Il va s’étendre. Le début du conflit est marqué par l’intransigeance de l’usinier. Ce dernier donne même l’ordre de placer les usines en mode inter-campagne, ce qui est un lock-out patronal.
Le 27 juillet, un accord était trouvé. Il prévoyait le remplacement de l’observateur usinier par une sonde automatique.
Cette première campagne sous la Direction d’une filiale brésilienne d’une coopérative de planteurs de betteraves démarrait donc sous le signe de la lutte.


Kanalreunion.com