Canne à sucre

Younous Omarjee appelle à la défense des intérêts des planteurs de canne à sucre et de banane

Conseil des ministres européens de l’Agriculture

Témoignages.re / 15 février 2016

Younous Omarjee, député de l’Union des Outre-mer au Parlement européen, a adressé hier un courrier à Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, afin que les intérêts des planteurs de La Réunion puissent être défendus lors du Conseil des ministres de l’Union européenne qui se tient aujourd’hui sous la présidence des Pays-Bas. Voici le texte de cette lettre :

JPEG - 50.1 ko
L’accord récemment signé par l’Europe avec le Vietnam autorise ce pays à importer une quantité illimitée de sucres spéciaux vers l’Europe, à condition de payer une taxe de 42 centimes le kilo. Cette taxe n’est pas due pour les 400 premières tonnes importées.

Le gouvernement français a récemment appelé la commission européenne à faire davantage pour plusieurs filières agricoles en crise. Cet appel est le bienvenu tant les difficultés que traversent nos agriculteurs sont prégnantes face aux baisses des tarifs que cherchent à imposer les distributeurs suite à la crise de la filière porc et lait. Ce lundi ces points seront abordés lors du déjeuner de la réunion du premier Conseil des ministres de l’agriculture de l’année 2016.

Nous attendons de la France qu’elle pose au cours de cette réunion du Conseil les problèmes liés à la crise agricole qui sévit dans les outre-mer français, notamment pour les filières banane et sucre.

Durant cette journée de travail la Commission européenne informera l’ensemb1e des Ministres de l’état d’avancement des questions relatives aux échanges agricoles internationaux. Nombre d’accords de libre-échange ont en effet récemment été conclus, de nombreux autres sont en cours de négociations, et de nouveaux sont prévus à ouverture.

Vous connaissez pour l’ensemble des accords de libre-échange, la sensibilité de la filière canne-sucre, des sucres spéciaux et de la filière banane pour les outre-mer français. Si nous avons récemment réussi, par notre action conjointe, à limiter l’impact de l’accord UE - Vietnam sur les exportations de sucres spéciaux, il me semble important face à l’afflux des négociations de libre-échange que la France réaffirme aussi lors de cette première réunion du Conseil agriculture la nécessité d’exclure les sucres spéciaux de l’ensemble des accords de libre-échange, et la nécessité de mieux prendre en compte les Régions Ultrapériphériques.

J’ai également transmis un courrier à ce sujet à la Présidence néerlandaise du Conseil.


Kanalreunion.com