Célébration du 19 mars 1946

La Section PCR de Saint-Pierre rend hommage à Raymond Vergès et Léon de Lépervanche

Dépôt de gerbe Place du 19 mars à Saint-Pierre

Témoignages.re / 22 mars 2016

Dépôt de gerbe Place du 19 mars

JPEG - 156.2 ko
Elie Hoarau et Gélita Hoarau.

Le 19 mars 2016, la Section PCR de Saint-Pierre a déposé deux gerbes sur les stèles de Raymond Vergès et Léon de Lépervanche, situées Place du 19 mars. Plus tard dans la journée, Elie Hoarau et Gélita Hoarau sont repassés cette place pour rendre hommage aux deux co-auteurs réunionnais de la loi d’égalité qui a aboli le régime colonial voici 70 ans.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • L’existence de cette stèle et les dépôt de gerbes effectués par la section communiste de Saint Pierre et des deux parlementaires de la Réunion : Monsieur Elie Hoareau et Madame Gélita Hoareau nous montrent l’intérêt de la proposition du sénateur Paul verges de déclarer la date du 19 Mars 1946 comme une date fondamentale de l’histoire de la Réunion .

    Ce qui est dommage est dommage c’est que les parlementaires français ne se soient pas encore prononcés sur cette proposition toute simple de monsieur Paul Vergès : donner une journée fériée de plus aux réunionnais et aux habitants de Guyane, Martinique et Guadeloupe pour qu’ils puisent se rappeler que c’est au cours de cette journée du 19 mars 19446 qu’ils ont obtenu le statut de Département Français et par voie de conséquences l’accès à tous les droits appliqués au français de Métropole .

    La proposition de Paul Verges sera probablement adoptée bientôt par les parlementaires avec peut être des modifications sur les modalités d’application de la commémoration de cette journée. .

    Pour ma part , je suis favorable à cette commémoration ,mais je ne pense pas qu’il soit nécessaire de donner une journée de congé supplémentaire aux habitants des DOM antillais et réunionnais pour cette commémoration . Je pense d’ailleurs qu’il y a déjà beaucoup trop de jours fériés en France qui ne sont pas vraiment utilisés dans le but pour lequel ils sont fériés et qu’il faudrait en réduire le nombre .

    Je pense que deux ou trois heures d’autorisation d’absence devraient suffire pour que les personnes intéressées puissent se rendre sur les lieux officiels pour exercer publiquement et officiellement le devoir de mémoire d’un évènement civil ou militaire . sauf bien entendu pour le jour de la fête nationale .

    Je pense également que certains jours fériés religieux qui suivent un dimanche , comme le lundi de pâques , ou le Lundi de la pentecôte devraient être supprimés, car ils ne permettent pas particulièrement la pratique d’un culte mais permettent surtout de se reposer du jour de fêtes de la veille . Mais surtout, comme la pratique religieuse catholique a diminué considérablement , ils créent une sorte de favoritisme à l’égard d’une religion au détriment des autres , alors que la constitution énonce très clairement les principes de la laïcité et de l’égalité des religions sur le territoire de la république française .

    L’idée de donner deux ou trois heures de travail aux citoyens DOM réunionnais et antillais pour commémorer la journée du 19 Mars 1946 me parait donc tout à fait acceptable si elle débouche sur une vraie commémoration officielle sur des places publiques sur lesquelles sont érigées des stèles comme c’est le cas déjà à saint Pierre de la Réunion, et sur des participations à des conférences ou à des manifestations culturelles particulières .

    Néanmoins comme les parlementaires ne se sont pas encore prononcées sur cette question je pense qu’il est nécessaire d’attirer leur attention sur le fait que récemment le président de la république française , monsieur François Hollande a décidé de faire du 19 Mars 1962 un jour de commémoration de la fin de la guerre d’Algérie ou en tout cas des victimes civiles et militaires de cette guerre .

    L’existence de deux devoirs de commémoration distincts sur le jour du 19 Mars ne me parait pas une bonne chose car il peut y avoir un risque de confusion du sens des commémorations dans l’esprit des gens , ou que l’une soit oubliée en faveur de l’autre

    Au lieu de rejeter la proposition de loi de monsieur Paul Verges , nos parlementaires pourraient peut être proposer au président de la république une autre date pour le souvenir des victimes de la guerre d’Algérie . Ceci d’autant plus que le 19 Mars 1962 n’a pas été vraiment le dernier jour de la guerre d’Algérie mais le jour de la proclamation du cessez le feu en application des accords d’Evian signés la veille . Après le 19mars 1962 il y a eu encore beaucoup d’actes de guerre ou des attentats qui ont fait de nombreux morts sur le territoire Algérien mais aussi en France métropolitaine . Et si on veut commémorer vraiment toutes les victimes de la guerre d’indépendance de l’Algérie , il vaudrait peut être mieux choisir une autre date , qui pourrait être par exemple la date de la proclamation de l’indépendance de l’Algérie par la France le 3 juillet 1962 , ou la date de l’un des référendums sur la question algérienne qui ont été organisés après le 19 mars 1962 , notamment le 8 Avril et le 1er Juillet 1962. La date de la proclamation de l’indépendance de l’Algérie par la France me parait idéale , même si quelques jours après il faudra commémorer le souvenir de la prise de la bastille devenu le jour de notre fête nationale . .

    Si on devait adopté la proposition de monsieur Vergés , le déplacement de la date de la commémoration des victimes de la guerre d’Algérie me parait d’autant plus nécessaire que l’Algérie constituait déjà trois département d’outre mer français depuis longtemps. En commémorant le même jour d’un côté la création de quatre nouveaux départements d’outre mer et d’un autre côté la sortie de trois anciens départements d’outre mer français de l’ensemble du territoire national fusse -t-elle obtenue après une longue guerre d’indépendance cela peut vraiment prêter à confusion pour eux qui veulent suivre et comprendre l’histoire de leurs pays .

    Enfin il faut bien le reconnaitre, qu’en fixant deux devoirs de commémoration le même jour on aura toutes les chance qu’aucun des deux devoirs de souvenir ne soit appliqué . Ce qui serait dommage ..

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Mais peut être qu’au lieu de trouver une autre date pour commémorer uniquement les victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie , la France pourrait essayer de trouver une date qui permette de rendre hommage à toutes les victimes des guerres d’indépendances qu’elle a faites contre ses anciennes colonies , pas seulement en Afrique du nord , mais aussi ailleurs ,en Indochine, notamment au Vietnam .

      Au lendemain de la guerre de 1939/ 45 , un vent de liberté a soufflé sur le monde entier , encouragé par la plupart des Etats déjà indépendants qui avaient déjà adhéré à l’ONU . La France , pays des droits de l’homme et des libertés fondamentales ,et notamment celle de créer un état indépendant et souverain par toute communauté humaine , la France qui venait de subir les affres de l’occupation allemande pendant 5 ans et qui avait payé un lourd tribut pour sa libération, aurait du comprendre à ce moment là ,que le souffle de la liberté soufflait également sur ses anciennes colonies .Et au lieu de se battre pour les conserver sous sa souveraineté , elle aurait du leur accorder généreusement l’indépendance qu’elles demandaient en essayant de conserver des relations privilégiées avec elles . Et peut être qu’en ce faisant ,’elle aurait pu, comme les anglais , qui eux n’ont pas livré des guerres d’indépendance dans leur empire colonial, créer l’équivalent du common wealth avec son empire colonial , et conserver le rang de grande puissance mondiale qu’elle avait avant la guerre de 1939/45

      Le général De Gaule a bien vu cette possibilité en proposant en 1958 à toutes les colonies françaises qui n’avaient pas encore eu leur indépendance de participer à une association constituant la communauté des pays associés à la France (il en restait encore quelques uns qui auraient pu constituer à l’instar du "common wealth anglais" un "common wealth français " qui les aurait permis d’accéder probablement plus rapidement au développement socio-économique et culturel , tout en conservant à la France son rang de grande puissance mondiale.
      Mais poussés par le désir de souveraineté totale qui permet à chaque pays indépendant d’aller siéger au banc des nations unies et de revendiquer les mêmes droits accordés à toutes les nations ils ont refusé pour la plupart cette association . Si bien que la proposition du générale Gaulle n’a vécu que quelques mois avec un tout petit nombre de colonies . jusqu’à ce que les quelques colonies qui l’avaient accepté , demandent elles aussi leur indépendance comme les autres .

      Aujourd’hui avec le recul des années , la France devrait reconnaitre officiellement qu’elle s’est trompée , et qu’elle n’aurait pas du mener ses guerres coloniales . Le devoir de mémoire concerne souvent des faits glorieux , mais il peut aussi concerner des faits dont on ne peut pas vraiment en être fier . Les guerres coloniales n’ont pas contribué à la gloire de la France , non seulement parce qu’il n’y eu aucun fait d’armes particulièrement glorieux réalisés par nos soldats partout où ils se sont battus , mais aussi parce qu’elles ont causées beaucoup de souffrances aux soldats des deux camps mais aussi aux populations civiles .

      Peut être qu’il est temps aujourd’hui de faire amende honorable pour ces années honteuses pour notre pays et choisir un jour qui permette de commémorer non seulement les victimes civiles et militaires de la Guerre d’Algérie , mais aussi celles de toutes les guerres coloniales . Et comme des atrocités ont été commis par nos soldats pendant ces guerre ,le jour de la commémoration pourrait être aussi le jour du rappel de ces atrocité , comme les allemands le font pour les victimes des camps de concentration et de la Shoa . C’est peut être à ce prix que notre grand pays pourra envisager de créer une véritable fraternité avec les pays qu’il a colonisé et envisager de nouvelles grandes zone de libre échange , comme celle qui est envisagée avec les pays de la commission de l’océan indien et peut être d’autres voisins .

      Article
      Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com