Co-développement

180 Réunionnais à la Coupe du Monde de Football

Coopération entre Saint-Louis et l’Afrique du Sud

Sophie Périabe / 2 juin 2010

Depuis près d’un an et demi, la commune de Saint-Louis entretient des liens très étroits avec l’Afrique du Sud représentée par le petit fils de Nelson Mandela, le chef Mandla Mandela. Cette coopération a donné naissance à un voyage organisé du 20 au 27 juin prochain, 180 personnes, dont 3 équipes inter quartiers de la commune, participeront à la coupe du monde de football comme l’a annoncé l’année dernière le maire Claude Hoarau.

La convention de coopération entre les deux collectivités est née il y a un an et demi maintenant. Depuis, des échanges culturels ont eu lieu entre les délégations saint-louisienne et sud-africaine. Rappelons que le chef de la tribu Mandela, accompagné d’une trentaine d’enfants du village de M’Vézo, s’était déplacée il y a un an, lors des 1ères rencontres musicales de l’Océan Indien.
Comme prévu, une délégation saint-louisienne composée d’artistes locaux notamment, Lansor, Racine Seggae s’est rendue en Afrique du Sud, il y a 3 semaines, « nous avons ainsi honoré des obligations dans le domaine culturel » souligne le maire Claude Hoarau.
« Nous avons constaté une réelle communion entre nos artistes et la population d’Afrique du Sud lors des concerts en salle et même dans la rue ».

La commune ne déboursera pas un euro

L’année dernière, le maire Claude Hoarau avait annoncé qu’un voyage organisé à la coupe du monde en Afrique de Sud récompenserait les 3 meilleures équipes inter quartiers de la commune. Cette annonce avait été faite à une période où « nous n’étions pas encore en procédure de redressement ». 17 joueurs et accompagnateurs par équipe, soit 51 personnes au total, cela représente un coût de plus de 78.000 euros, que la commune ne peut donc supporter. Elle a donc fait appel aux sponsors qui ont répondu présents. « La commune ne déboursera donc pas un euro du budget de cette année pour ce voyage » annonce fièrement le maire. A l’issue du championnat inter quartier, les 3 premières équipes soit une équipe de la Rivière, une de Gol les Hauts et une autre de Palissade, s’envoleront pour l’Afrique du Sud pour la première coupe du monde jamais organisée sur le continent africain.
En collaboration avec Air Austral et une agence de voyage de la place, l’association CRI (Coopération Réunion International) créée il y a quelques mois et porteur du projet, a donc proposé un produit, un voyage organisé du 20 au 27 juin et qui comprend 3 matchs. Profitant des relations avec l’Afrique du Sud, le coût du voyage s’élève à 1.540 euros par adulte et 1.320 euros par enfant hors billets d’entrée des matchs.
Trois belles rencontres sont au programme : Brésil/Côte d’Ivoire le 20 juin au Stade Soccer City de Johannesburg, France/Afrique du Sud le 22 juin à Bloemfontein et Portugal/Brésil le 25 à Durban.
« Ce sont donc des affiches très alléchantes. Il y a une journée de safari également, une visite de Johannesburg et un match amical entre la délégation saint-louisienne et une équipe de Umtata dans le stade tout neuf de la commune » précise Claude Hoarau.
La CRI souhaitait privilégier, en premier lieu, la population de Saint-Louis mais la crise est passée par là. Toute la population peut donc participer à ce voyage. « D’ailleurs, nous avons un groupe de Saint-Leu, Saint-Paul, Cilaos, etc. mais il reste encore quelques places » souligne le maire de Saint-Louis.
Des billets d’entrée pour les 3 matchs sont d’ores et déjà réservés pour la délégation réunionnaise. « Notre délégation ne passera pas inaperçue lors du match France/Afrique du Sud » assure Claude Hoarau.
Après la coupe du monde, la coopération entre les deux collectivités se fera davantage dans le domaine économique. « L’Afrique du Sud est un pays où le soleil ne manque pas, où la terre ne manque, il y a donc beaucoup à faire dans le domaine des énergies renouvelables et des structures solaires » conclut le maire de Saint-Louis.

 Sophie Périabe 

Infos pratiques : Pour vous inscrire au voyage organisé, contactez la CRI au
0692 88 74 17 / 0692 20 15 29 ou 0692 37 75 08.


Tirer la Réunion vers l’Afrique du Sud et vice-versa

Toutes les conventions signées entre Saint-Louis et l’Afrique du Sud rapprochent incontestablement les deux collectivités. L’Afrique du Sud est un interlocuteur privilégié au plan économique et fait partie de ces pays émergents qui ont prennent une place de plus en plus importante au niveau mondial. « Une difficulté subsiste entre La Réunion et l’Afrique du Sud : la langue » précise Claude Hoarau. « Nous avons besoin de l’anglais et vice-versa, eux aussi ont besoin du français pour exercer un leadership “naturel” en Afrique. Rappelons que de nombreux pays africains sont francophones ». Selon le maire de Saint-Louis, un partenariat est en train de naître entre les deux collectivités « pour que des dizaines voire des centaines de Réunionnais puissent enseigner le français dans des écoles sud-africaines ». La Réunion peut ainsi aider à ce que le français prenne toute sa place en Afrique du Sud.

 SP 


Kanalreunion.com