Co-développement

35 millions d’euros de fonds européens pour 2007-2013

Programme Opérationnel de Coopération Territorial

Témoignages.re / 19 août 2009

La Réunion, « bonne élève de l’utilisation des fonds européens », voit son enveloppe pour la coopération régionale passer de 5 millions à 35 millions d’euros pour 2007-2013. L’occasion de faire preuve de « créativité, d’imagination, d’inédit », selon Paul Vergès, pour se préparer à un avenir prévisible, où l’Inde et la Chine seront des puissances mondiales.

Le Programme Opérationnel de Coopération Territorial (POCT) est l’un des instruments de financement des projets de coopération entre la Région et les pays de l’océan Indien. Pour la période 2007-2013, il remplace le Programme d’Initiative Communautaire Interreg III B) de 2001-2006. Ce document de programmation financière est établi entre l’Etat, la Région et le Département.
Hier, Paul Vergès, Président du Conseil Régional et Michel Pupin, Directeur Régional de la Caisse des Dépôts et Consignations ont signé la convention de mise en œuvre du POCT en présence des représentants de l’Etat et du Conseil Général.
Jusqu’à présent, La Réunion était exclue du volet transfrontalier de la coopération territoriale. Les fonds de l’Union Européenne pour la période 2001-2006 du Programme Interreg III B Océan Indien s’élevait ainsi à 5 millions d’euros. Cette fois, les fonds européens (75% de la contribution, cofinancement Région, Département, Etat) s’élèvent à 35 millions d’euros (FEDER).

Une bonne utilisation des fonds européens

Il revient à la Caisse des Dépôts de gérer les fonds communautaires pour la mise en oeuvre de projets axés sur le développement durable et l’environnement, l’intégration économique régionale, le développement humain et la solidarité, et à de nouveaux champs d’intervention, des projets structurants tels que la station de réception de données satellites d’observation de la Terre, le câblage de raccordement avec Madagascar, l’accueil des étudiants de l’Océan Indien. 17 projets sont déjà programmés pour 2,8 millions d’euros. La Réunion demeure un « excellent élève pour l’utilisation des fonds européens ». En 2000-2006, 111 projets ont été programmés avec 10 pays (COI, Afrique du Sud, Inde, Mozambique) dans des secteurs de développement économique, de valorisation des pôles de compétences, d’éducation et de formation professionnelle. On peut citer le déplacement des étudiants du lycée agricole de Saint-Joseph à Madagascar ou en Afrique du Sud, les volontaires du progrès, le soutien au Festival folklorique de l’Océan Indien.
A La Réunion de « faire preuve d’initiative », commente Paul Vergès, dans cette « période de rupture de l’isolement séculaire de l’île ». Pour le président de la Région, La Réunion doit s’appuyer sur son intégration à la France et à l’Europe pour s’ouvrir enfin à sa région économique, à son environnement. L’avenir de l’île en dépend.

EP


Kanalreunion.com