Co-développement

APE : 200 entreprises réunionnaises déjà délocalisées à Maurice

La coopération régionale à l’ordre du jour du Département

Manuel Marchal / 22 juin 2017

Au lendemain d’une conférence de presse du PCR où ce sujet a été abordé, André Thien Ah Koon a mis en garde contre les effets des APE à venir sur l’économie réunionnaise. Il affirme que 200 entreprises réunionnaises sont déjà implantées à Maurice. L’ouverture du marché réunionnais à la concurrence des pays voisins permettra aux patrons de ces entreprises de vendre sans taxe ni quota à La Réunion. Autrement dit, les délocalisations ont déjà commencé.

JPEG - 47.7 ko

Il a été question ce mercredi de la coopération régionale lors de l’assemblée planière du Conseil départemental.

André Thien Ah-Koon a mis en garde contre les conséquences des effets des accords de partenariat économique (APE). Ces traités en cours de négociation permettent aux produits fabriqués dans des pays en voie de développement d’entrer sans taxe ni quota dans les régions de l’Union européenne. De par son statut, La Réunion est très concernée par ces accords, car tous ces voisins sont en train de discuter d’un APE avec l’Union européenne.

L’élu du Tampon annonce que 200 entreprises réunionnaises sont déjà implantées à Maurice. Ce sont autant d’emplois en moins pour les Réunionnais. D’où son interrogation sur la pertinence de l’implication du Département dans une coopération régionale qu’André Thien Ah Koon qualifie en substance d’aide aux concurrents de La Réunion.

Daniel Gonthier situe le débat sur le nombre important de jeunes titulaires de Bac+3 et plus au RSA faute d’emplois disponibles. Aujourd’hui, 100 Réunionnais au chômage dans notre île se sont implantés dans des pays de la région. L’objectif affiché par le Département est d’arriver à 200 allocataires du RSA titulaires de diplôme du supérieur engagés dans les Alliances françaises, les ambassades de France.

M.M.


Kanalreunion.com