Co-développement

Autonomie énergétique et autosuffisance alimentaire : deux piliers d’une stratégie

Co-développement

Manuel Marchal / 5 mars 2010

L’autosuffisance alimentaire et l’autonomie énergétique sont deux secteurs identifiés comme étant deux piliers d’une stratégie partagée de développement de notre région.

Quelques semaines avant la tenue à La Réunion de la conférence de l’UICN sur la biodiversité et le changement climatique (voir "Témoignages" d’hier), la Région Réunion accueillait un séminaire sur le thème du co-développement durable des îles de l’océan Indien. Les travaux se sont déroulés autour de deux axes : l’autonomie énergétique et l’autosuffisance alimentaire.
Le contexte de ce séminaire le situait en effet quelques mois après que des émeutes de la faim eurent ravagé de nombreux pays.
Pour ce qui concerne l’autosuffisance alimentaire, plusieurs pistes avaient été explorées. Par exemple, celle de construire une autosuffisance à l’échelle régionale, en utilisant les complémentarités de chacun. En effet, tous les pays de la région, à l’exception de Madagascar, ont un foncier très rare. Par conséquent a été avancée l’idée de faire de Madagascar le "grenier" de l’océan Indien. Cela permettra, d’une part, à Madagascar d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et, d’autre part, d’exporter vers les pays de la région les surplus, afin de raccourcir les circuits d’approvisionnement.
Un autre exemple est la valorisation des ressources halieutiques de la région. La pêche peut créer des dizaines de milliers d’emplois dans les pays de notre région, tout en contribuant de manière importante à l’autosuffisance alimentaire.

M.M.


Kanalreunion.com