Co-développement

COI : accord sur les échanges de données satellitaires

Surveillance des pêches

Témoignages.re / 3 mars 2014

Après la signature, ce vendredi 28 février, par Jean-Luc Marx, préfet de La Réunion, et par Jean Claude de l’Estrac, Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien, l’accord régional sur les échanges de données satellitaires, déjà signé par les Comores, Madagascar, Maurice et les Seychelles, entre officiellement en vigueur.

JPEG - 55.1 ko
La cérémonie s’est déroulée au CROSS de La Réunion.

La COI a investi plus de 360 000 euros de subvention dans un système unique au monde de lutte contre la pêche illégale basé sur les échanges de données sur les activités de pêche en océan Indien.

Ce dispositif d’échanges de données a été mis en place par l’équipe du Plan régional de surveillance des pêches (PRSP) de la COI financé par l’Union européenne. « L’information, quand elle est disponible et partagée, devient un outil indispensable à la conduite d’une stratégie efficace de surveillance des pêches », a déclaré le Secrétaire général de la COI. En effet, si « nous partagions jusqu’à présent les patrouilleurs, les avions, les images satellite, il restait à mutualiser ce qui est le moins onéreux mais aussi le plus sensible : notre intelligence et nos données de surveillance qui rendent le dispositif encore plus efficace. »

Compte tenu du caractère sensible de cet outil de coopération innovant et unique, le protocole régional qu’ont signé les cinq pays membres de la COI fixe des règles de partage des informations de positionnement par satellite des navires de pêche.
Cette étape cruciale dans la lutte contre la pêche illégale, à travers le projet PRSP, témoigne de la volonté indéfectible des pays membres de la COI de coopérer, depuis 2007, pour mutualiser les moyens aériens, maritimes et satellitaires de surveillance maritime. La dynamique régionale initiée par le projet PRSP qui arrive à terme se poursuivra grâce au soutien de l’UE sous le programme SmartFish de la COI. Cela dit, la pérennisation de cet outil efficace de surveillance pêche est aussi de la responsabilité des Etats, a rappelé Jean Claude de l’Estrac.

La cérémonie de signature s’est déroulée au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de La Réunion en présence d’autorités civiles, diplomatiques et militaires, dont de hauts représentants de l’Union européenne qui soutient le projet PRSP et de représentants des quatre autres Etats membres.


Kanalreunion.com