Co-développement

Création d’un « Erasmus de l’océan Indien » par le Département de La Réunion

Ouverture de La Réunion sur son environnement

Témoignages.re / 6 octobre 2015

Souhaitant la bienvenue au Dr Mahesh Sharma, ministre de la Culture, de l’Aviation civile et du Tourisme de l’Inde en visite aujourd’hui dans notre île, Nassimah Dindar, présidente du Conseil départemental, annonce un nouveau dispositif pour favoriser la mobilité des étudiants réunionnais vers l’Inde. Voici des extraits de son communiqué diffusé hier.

JPEG - 64.2 ko

La Réunion et l’Inde ont des liens indéfectibles, nés durant la seconde moitié du XIXème siècle avec l’engagisme qui a concerné environ 80.000 Indiens du Sud, puis avec une seconde vague migratoire venue du Gujerat. Aujourd’hui, l’Inde est une composante essentielle de l’identité réunionnaise.

Depuis plusieurs années, le Département œuvre au renforcement des liens culturels existant entre le Sous-continent et La Réunion.

Sur la partie « historique », le Département mène depuis 2004 une série de chantiers de restauration sur les lazarets n° 1 et 2. La restauration des lazarets a été accompagnée d’une politique de valorisation du site patrimonial dans un souci de protection durable et de pédagogie autour de cette période de notre histoire. Depuis plusieurs années, le Département participe à la Journée à la mémoire des engagés organisée en lien avec la Fédération Tamoule de La Réunion sur le site des Lazarets de la Grande Chaloupe. Le Lazaret a conçu une exposition intitulée « Quarantaine et engagisme » qui a été adaptée en anglais et présentée à l’Institut français de Pondichéry sous le titre « Gateway to a new world ». En 2013, le Département de La Réunion a prêté cette exposition à l’Aapravasi Ghat (île Maurice). Un livre sur l’histoire du Lazaret de la Grande Chaloupe a été traduit en anglais et diffusé en Inde.
Dans le même ordre d’idée, le Département de La Réunion a contribué à honorer la mémoire des engagés indiens en partenariat avec l’association Historun dans le cadre de la 1ère édition de « Bonjour India » ; une stèle à la mémoire des engagés indiens a été inaugurée en 2010 dans les jardins de l’Université de Pondichéry.

La coopération culturelle entre l’Inde et le Département de La Réunion n’est pas limitée à la valorisation des lazarets et de leur rôle historique dans la constitution de l’unité réunionnaise. D’autres manifestations ou expositions, comme celle organisée en 2010 à Pondichéry dans le cadre de l’opération « Bonjour India » ou en 2012 sur « la marche du sel » en partenariat avec l’Association Réunionnaise des Relations et Créations Culturelles qui promeut depuis quelques années la culture indienne dans le Département et l’Eternal

Gandhi Multimédia Museum, musée privé installé à New-Delhi et dédié au Mahatma Ghandi, sont là pour en témoigner.
Enfin, le Département a participé à l’inauguration de l’Institut Français de Pondichéry en et a signé en 2012 une convention de partenariat avec l’établissement.

Les relations entre l’Inde et La Réunion peuvent prendre un autre élan.
Dans ce cadre, le Conseil Départemental initiera très prochainement un programme « Erasmus Océan Indien », qui, comme l’a fait l’Union européenne pour la jeunesse de ses pays membres, incitera et aidera les jeunes Réunionnais à découvrir les pays de la région, dont l’Inde.
Dans une relation gagnant-gagnant, des voies de coopération peuvent et doivent être envisagées en matière culturelle, évidemment, mais aussi en matière touristique, en matière de formation artistique et artisanale, en matière enfin de traitement des déchets ou d’assainissement de l’eau.

Comme elle l’a été dans le passé, l’Inde sera un acteur incontournable pour la construction de La Réunion de demain, une Réunion française, européenne, mais aussi une Réunion tournée vers ses voisins de l’océan Indien.


Kanalreunion.com