Co-développement

Dépôt d’une gerbe du PCR au pied de la stèle de Gisèle Rabesahala

Commémoration du 70e anniversaire de la révolte de 1947 à Madagascar

Manuel Marchal / 27 mars 2017

Ce samedi matin à Antananarivo, le Parti communiste réunionnais a salué la mémoire de Gisèle Rabesahala en déposant une gerbe au pied du monument qui lui est consacré : une stèle sur la place jouxtant le siège de l’AKFM.

JPEG - 103.9 ko
Simone Yée Chong Tchi Kan au nom du PCR et Ghislaine Cataye, présidente de l’association REAGIES, ont déposé une gerbe au pied de la stèle saluant la mémoire de Gisèle Rabesahala.

Un hommage a été rendu samedi matin à Gisèle Rabesahala, ancienne secrétaire générale de l’AKFM et fondatrice du Comité de solidarité de Madagascar, par une délégation réunionnaise actuellement en visite dans la Grande Île, conduite par Simone Yée Chong Tchi Kan. Composée de membres de l’association REAGIES, ainsi que d’Ary Yée Chong Tchi Kan, dirigeant du PCR, elle est invitée à Madagascar par l’AKFM pour participer aux commémorations du 70e anniversaire de la révolte de 1947. D’autres Réunionnais ont assisté à de dépôt de gerbe, dont Michel Séraphine, ancien secrétaire général de la CGTR-Ports et Docks, et Jean-Daniel Clotagatilde, président de la Coopérative ouvrière de La Réunion.

JPEG - 92.7 ko
Intervention de Simone Yée Chong Tchi Kan.

Simone Yée Chong Tchi Kan a souligné que Gisèle Rabesahala était une personne très connue dans le monde, comme l’a rappelé l’hommage que lui a rendu Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU. D’où l’importance de continuer l’œuvre de Gisèle Rabesahala, notamment dans la solidarité entre Madagascar et La Réunion. « Le meilleure hommage que nous puissions rendre à Gisèle est que d’autres générations se lèvent et continuent le combat pour la coopération et l’amitié entre nos deux îles », a indiqué Simone Yée Chong Tchi Kan.

Paul Vergès et Gisèle Rabesahala ont été les deux artisans de cette solidarité entre nos deux peuples, a-t-elle poursuivi. Elle conclut son propos par une expression souvent employée par Gisèle Rabesahala : « que vienne la liberté ».

JPEG - 67.7 ko
Eric Rakotomanga, président de l’AKFM.

Eric Rakotomanga, président de l’AKFM, a déclaré que les Malgaches sont très honorés de ce geste qui marquera la célébration du 70e anniversaire des événements de 1947.

Après cette cérémonie, la journée s’est poursuivie par une conférence des organisations politiques regroupant à l’invitation de l’AKFM plusieurs partis politiques de Madagascar, en présence de la délégation réunionnaise.

M.M.


Kanalreunion.com