Co-développement

« Échanger et collaborer avec l’Inde »

Conseil général - Pondichéry

Céline Tabou / 28 juillet 2011

La ville de Pondichéry, dans le sud-est de l’Inde, enclavée dans l’État du Tamil Nadu. Une délégation réunionnaise du Conseil général s’est rendue à Pondichéry afin de « consolider les partenaires existants et d’en impulser de nouveaux dans le cadre des échanges dans les domaines culturels et éducatifs en particulier ».

Conduit par les vices-présidents Roland Robert et Axel Vienne, la délégation réunionnaise composée du groupe Ziskakan a animé le bal populaire au lycée français de Pondichéry, le 14 juillet. Après plusieurs actions développées avec le Tamil Nadu, le Conseil général a l’an dernier pris part à l’opération "Bonjour India" lancé par le gouvernement afin de promouvoir la culture française en Inde.

Renforcer la coopération culturelle avec l’Inde

À l’occasion de ce voyage, le Conseil général a rencontré ses différents partenaires, qui valorisent La Réunion dans les échanges culturels et de coopération. Les délégués se sont rendus à l’Institut français de Pondichéry (IFP), le lycée français, l’Alliance française et des associations de protection de l’enfance.

Un accord-cadre simplifié de coopération entre le Conseil général et l’IFP a été signé dans le but de valoriser le patrimoine iconographique « dispersé et fragile ». L’IFP a décidé de fournir des photos du vieux Pondichéry, de la région alentour et entre autres des iconographies religieuses.

Le but de ce « chantier numérique » est de démocratiser la culture ; de participer au développement culturel en France, à La Réunion, dans l’océan Indien et en Inde ; de promouvoir le patrimoine réunionnais et india-océanique à partir d’un projet scientifique et culturel. L’iconothèque historique de l’océan Indien sera inaugurée en octobre et proposera 10.000 images en consultation libre sur Internet, et 30.000 d’ici trois ans.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour, vanakkam,
    Les liens entre la Réunion et l’Inde du Sud, le Pays Tamoul et Pondichéry en particulier, sont "naturellement" destinés à être plus étroits qu’ils ne le sont aujourd’hui. La Réunion, avant tout, a beaucoup à y gagner. Culturellement, le contact existe déjà, mais de plus grandes choses pourraient être faites. D’autres domaines bien sûr (on pense en particulier à l’économie, à l’humanitaire, etc.) pourraient constituer d’autres terrains d’échanges fructueux. Depuis plus de dix ans le site www.indereunion.net (plus de 400 000 pages par mois), sans moyens mais avec persévérance, oeuvre pour développer ces liens entre Inde et Réunion...

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com