Co-développement

L’Afrique et le Brésil resserrent leur coopération agricole

"Dialogue Afrique - Brésil"

Témoignages.re / 10 mai 2010

Des ministres africains de l’Agriculture se sont rendus samedi au Brésil, où, à l’invitation du président Lula da Silva, vont participer du 10 au 12 mai, à une réunion sur la sécurité alimentaire et le développement rural.

La rencontre dénommée "Dialogue Afrique /Brésil", va aborder les formes de resserrement de la coopération dans divers domaines relatifs à l’agriculture, profitant des capacités des pays en termes d’investissements dans le secteur, l’extension rurale et les échanges commerciaux.

Avant d’embarquer pour le Brésil, le ministre angolais de l’Agriculture, Afonso Pedro Kanga, a indiqué à Luanda, que chaque ministre intégrant ce groupe a reçu une invitation individuelle et va présenter ses questions particulières, ses problèmes et espérer que le Brésil présente ses capacités d’aide.

Quant à l’Angola, il a annoncé que le pays prétendait profiter de l’expérience du Brésil sur les domaines de recherche scientifique, du développement de l’agriculture familiale.

Il en va de même pour l’entreprennariat dans l’agriculture, l’organisation de l’agro-industrie et dans l’industrialisation, vu que le Brésil occupe une place importance au monde en termes d’exportation des aliments.

"Nous avons un cadre de coopération bilatérale et des programmes dans le domaine de recherche agraire, nous faisons l’échange de chercheurs (...) et nous reconnaissons la capacité du Brésil sur l’agriculture tropicale et sub- tropicale", a souligné le ministre angolais.

Par ailleurs, la 26ème conférence régionale de la FAO pour l’Afrique s’est tenue en Angola du 3 au 7 mai dernier, ouvrant une nouvelle ère dans le domaine de la coopération régionale en matière d’agriculture et dans la perspective de la restructuration de la FAO.

Durant son mandat à la présidence de cette conférence, l’Angola devra contrôler l’engagement du continent africains dans l’agriculture et aussi l’exécution de programmes de sécurité alimentaire.

Cette présidence lui donne le rôle de porte-parole auprès des institutions internationales, où se discute la question da la lutte contre la faim, la pauvreté et le développement de l’agriculture africaine.


Kanalreunion.com