Co-développement

L’AURAR partenaire du ministère de la Santé à Madagascar

Prise en charge de l’insuffisance rénale

Témoignages.re / 20 août 2015

Une délégation de l’AURAR rentre de Madagascar : les premières actions prévues par la convention de partenariat signée avec le Ministère de la Santé publique en juin dernier ont été enclenchées. Plusieurs axes sont développés : la création d’un nouveau centre de dialyse, la mise en place d’une politique de prévention et de prise en charge globale des patients souffrant d’insuffisance rénale chronique, et l’amélioration de l’accès aux soins. Voici la présentation de cette mission par l’AURAR :

JPEG - 32.2 ko
La délégation de l’AURAR a rencontré Mamy Lalatiana Andriamanarivo, ministre de la Santé de Madagascar.

Une délégation de l’AURAR vient de se rendre à Madagascar afin de concrétiser la convention de partenariat signée lors du Congrès de Néphrologie en juin dernier avec le Ministre de la Santé publique. L’insuffisance rénale chronique est un véritable fléau sur la Grande Ile, où seuls 5 % des malades reçoivent des soins. Les résultats attendus sont multiples :

Dans le cadre de la Politique nationale de contractualisation engagée par le gouvernement malgache, l’AURAR a signé un partenariat public-privé avec le Ministère de la Santé publique de Madagascar. L’AURAR va ainsi ouvrir courant 2016 un centre de soins privé dans un hôpital d’Antananarivo, qui hébergera 48 postes de dialyse. Cette structure de 600 m2, mise à disposition par le Gouvernement, permettra la création d’une dizaine d’emplois locaux (infirmiers, médecins, techniciens…) qui bénéficieront tous de l’expertise et de matériels fournis par l’AURAR.
Ces places de dialyse augmenteront de plus de 30 % l’offre de prise en charge sur le territoire malgache.

Par ailleurs, ce nouveau centre répondra aux normes internationales, ce qui permettra aux Réunionnais souhaitant visiter l’île et aux touristes internationaux de bénéficier d’un programme de « dialyse vacances ».

Les patients pris en charge aujourd’hui dans les établissements publics ne seront pas en reste puisque l’AURAR a prévu de poursuivre son implication sur place : don de matériel, formation des professionnels, consultations pré et poste greffes pour les patients… Une réflexion va également être menée sur les achats et les approvisionnements de consommables afin de réduire les coûts pour les patients.
Enfin, l’AURAR entend apporter son expertise au gouvernement malgache dans le développement d’une politique nationale de prévention à l’égard de l’ensemble de la population.

Cette coopération, en plus de permettre à de nombreux patients d’accéder à des soins de qualité, va ainsi également contribuer au développement d’un système de soins et de prise en charge dans sa globalité. Avec L’AURAR, le Ministère de la Santé Malgache entend « mettre à disposition de la population un système efficace de dialyse suivant les normes ».

Ces projets s’inscrivent totalement dans la continuité du travail mené par l’AURAR à Madagascar. Depuis 2006, l’établissement réunionnais a permis l’ouverture de places de dialyse grâce à des dons de matériel, à des formations de professionnels, etc.
Au-delà de ces améliorations considérables, c’est l’ambition de contribuer au développement d’un système de soins équitable et efficace à Madagascar qui motive l’AURAR. « Faire bénéficier toute la zone de l’Océan Indien de notre expertise, des techniques que nous utilisons au quotidien à La Réunion, voilà ce que je souhaite exporter », explique Marie-Rose Won Fah Hin, Directrice Générale de l’AURAR.


Kanalreunion.com