Co-développement

L’histoire pour renforcer l’amitié entre Madagascar et La Réunion

Projection du film « Ilo Tsy Tsy » à Sainte-Suzanne

Manuel Marchal / 7 septembre 2017

Au lendemain du vernissage de l’exposition qui se tient jusqu’à demain à 16 heures au Kerveguen à Saint-Pierre, la semaine d’actions de l’association REAGIES s’est poursuivie hier par la projection du film « Ilo Tsy Tsy » à Sainte-Suzanne, ville jumelée avec Moramanga, point de départ de la révolte de 1947 à Madagascar. Prochains rendez-vous : ce soir à 17 heures 30 une conférence-débat sur l’avenir des relations entre La Réunion et Madagascar, demain à 19 heures 30 un dîner de solidarité au restaurant Gare du Nord à Saint-Denis.

JPEG - 59.2 ko
Vue d’une partie des participants hier à Sainte-Suzanne.

La médiathèque Aimé Césaire de Sainte-Suzanne accueillait hier le second temps fort de la semaine d’actions organisée par l’association REAGIES destinée à renforcer l’amitié entre les peuples malgaches et réunionnais. Il s’agissait de la projection du film « Ilo Tsy Tsy », co-produit par le ministère de la Culture de Madagascar en 1987. Ce film relate le cadre de la révolte de 1947, ces événements marquants et la répression qui a suivi et qui fit 100.000 victimes.

René Sotaca, de l’association REAGIES, a salué la présence de la délégation de Madagascar. Il est revenu sur les liens historiques entre nos deux îles. Concernant Saint-Suzanne, il a rappelé que c’est dans cette commune qu’Edmond Albius a inventé le procédé de fécondation de la vanille qui a ensuite été appliqué à Madagascar. Ces liens se sont également traduits par les actions de personnalités comme Paul Vergès et de Gisèle Rabesahala, grande amie des Réunionnais.

Membre de la délégation malgache, Aimée Ratsifehera a affirmé que « nous ne pouvons pas oublier que des Réunionnais comme Paul Vergès et Francis Sautron étaient toujours aux côtés des Réunionnais. Le flambeau est maintenant passé à l’association REAGIES ».

La projection du film a été suivie par un débat.

Maurice Gironcel, secrétaire général du PCR et maire de Sainte-Suzanne, a salué la participation d’une délégation malgache à cette semaine d’actions. Il a rappelé que le peuplement de La Réunion s’est fait grâce notamment à l’apport « de nos frères et sœurs malgaches ». « Nous sommes un peuple frère, Madagascar est juste à côté et nous nous voyons très peu ». Aussi les initiatives comme celle de REAGIES permettent de renouer les liens, a-t-il dit en substance, « Sainte-Suzanne est jumelée avec Moramanga depuis 2000, nous avons vu le wagon mitraillé et visité le musée de cette ville ».

Le débat a permis d’échanger les impressions des spectateurs.

Simone Yée Chong Tchi Kan, présidente de REAGIES, a conclut cet événement en rappelant les deux prochains rendez-vous. Ce soir chez Paul à Saint-Paul, une conférence aura lieu sur l’avenir des relations entre La Réunion et Madagascar. Demain, ce sera un dîner de solidarité à la Gare du Nord, un restaurant de Saint-Denis.

M.M.