Co-développement

La Chine devance les États-Unis

Première destination des exportations d’Afrique du Sud

Témoignages.re / 23 août 2010

L’objectif de la prochaine visite du président sud-africain Jacob Zuma en Chine est d’approfondir et d’élargir les relations entre les deux pays, a déclaré jeudi le ministère sud-africain des Relations et de la Coopération internationales dans un communiqué.

La Chine est la première destination des exportations de l’Afrique du Sud, indique le communiqué.
Les deux pays devraient envisager un nouveau partenariat stratégique global durant la visite de Zuma.
Le nouveau partenariat mettrait l’accent sur la coopération dans la géologie et les ressources, la gestion de l’environnement, les transports et les chemins de fer, précise le communiqué.
Le président Zuma partira le 26 août en Chine pour une visite officielle durant laquelle il rencontrera le Premier ministre chinois Wen Jiabao, le vice-président chinois Xi Jinping et le président du Parlement chinois Wu Bangguo.
Les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 16,4 milliards de dollars en 2009 contre 16,16 milliards de dollars en 2008.
Cela signifie que la Chine a remplacé les États-Unis comme la première destination des exportations de l’Afrique du Sud, note le communiqué.


Hausse d’au moins 20% des salaires pour de nombreux Chinois

Le “China Daily” rapporte que la grande majorité des provinces chinoises ont relevé cette année de plus de 20% le salaire minimum. Ces hausses surviennent après une série d’ajustements salariaux à l’issue de conflits sociaux au sein de différentes grandes entreprises.
Le salaire minimum était gelé depuis novembre 2008. La Chine craignait de voir reculer ses exportations en pleine crise financière mondiale.
La province côtière du Jiangsu, près de Shanghai, a été la première à le relever. Des grèves et une série de suicides au printemps dernier ont entraîné le mouvement de hausses à d’autres provinces. Au total, 27 des 31 provinces ont désormais revu à la hausse le salaire minimum légal.
Zhang Yi, chercheur à l’Académie chinoise des Sciences sociales, précise que malgré tout dans certaines régions reculées, les femmes employées dans les services, comme la restauration et l’hôtellerie, ont encore des salaires inférieurs aux salaires planchers.
Au printemps, le Taïwanais Foxconn a concédé une augmentation de 30% à ses employés chinois après une série de 11 suicides d’employés. Le constructeur japonais Honda a été frappé par plusieurs grèves cette année en Chine, où il produit 650.000 voitures par an. Les employés chinois ont finalement obtenu en juin une hausse de 24% de leurs salaires. Il atteint 1.910 yuans.


Kanalreunion.com