Co-développement

La Chine souhaite intensifier ses relations avec La Réunion

Visite du président de l’Assemblée nationale populaire de Chine

Céline Tabou / 18 mai 2011

À l’occasion d’une conférence de presse au Grand Hôtel du Lagon à l’Ermitage, l’Ambassadeur de Chine en France, Kong Quan a présenté l’objet de la visite du numéro 2 du gouvernement chinois, Wu Bangguo, les 18 et 19 mai.

En présence du Consul général de Chine à La Réunion, Zhang Guobin, l’Ambassadeur de Chine a mis en évidence la progression des relations entre la Chine et la France ainsi que celles développées avec La Réunion, depuis l’ouverture du Consulat général de la République Populaire de Chine.

« La croissance vigoureuse des échanges »

Kong Quan a expliqué qu’en ce moment, « on assiste à un accroissement du développement des relations de coopération Chine-France ». En effet, l’an dernier, le président français Nicolas Sarkozy s’est rendu à Shanghai, lors de l’Exposition Universelle. Celle-ci a d’ailleurs permis à La Réunion d’avoir une vitrine en Chine. D’ailleurs, le chef d’état chinois, Hu Jintao s’est également rendu à Paris, en novembre 2010.
« Cette année les échanges bilatéraux devraient s’intensifier » tant sur les plans économiques, commerciaux que culturels. En effet, l’Ambassadeur de Chine à Paris a révélé que les échanges commerciaux étaient l’an dernier de 45 milliards de dollars, soit une hausse de 40% par rapport à 2009.
« Dans les domaines de la culture, de la santé et de l’éducation, Paris a accueilli un million de visiteurs chinois, et la Chine, 500.000 Français. Pour l’année en cours, les objectifs sont plus importants » a indiqué l’ambassadeur. Ce dernier a accueilli en France, le ministre chinois de la Santé, Chen Zhu, « intéressé par les avancées médicales françaises ». De même, que le ministre des Sciences et des Technologies, Wang Gang qui devrait se rendre en France dans le courant de l’année. Ces échanges de visites mettent en avant « la confiance, la coopération et la meilleure compréhension avec les dirigeants des deux pays » a expliqué Kong Quan.
« La France a exporté 38% vers la Chine, ce qui montre les ouvertures de plus en plus importantes du marché chinois » a précisé l’ambassadeur. L’intensification des échanges a baptisé cette année, « l’année linguistique croisée entre la France et la Chine ». L’objectif est de pousser les universités chinoises à enseigner le français et vice-versa.

Wu Bangguo en visite les 18 et 19 mai

Président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine, Wu Bangguo est le numéro deux dans la hiérarchie du Comité permanent du bureau politique du PCC. Venu à La Réunion pour deux jours, Wu Bangguo va se rendre en Afrique du Sud, Namibie et Angola afin d’y consolider les échanges bilatéraux.
Wu Bangguo a « souhaité découvrir une autre partie de la France » a indiqué l’ambassadeur. Ce dernier a expliqué qu’il avait « une certaine idée de cette belle île et était au courant des richesses culturelles et la potentialité des échanges entre La Réunion et la Chine ».
La position de Wu Bangguo au Parlement chinois peut être comparée à celle de Bernard Acoyer, président de l’Assemblée nationale française. Les deux hommes se sont rencontrés en avril, afin de lancer un programme d’échanges réguliers de visites par l’APN et l’Assemblée nationale française.
Les relations entre la Chine et la France ainsi que La Réunion devraient s’intensifier dans les années à venir. « Le consulat a délivré près de 10.000 visas aux Réunionnais, des compagnies chinoises aimeraient également se rendre à La Réunion pour envisager des relations économiques et commerciales bilatérales » a expliqué Kong Quan.

Céline Tabou


Le Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine

Composé d’environ 150 membres, ce Comité se réunit entre les sessions plénières de l’APN qui est composée d’environ 3000 députés, élus pour 5 ans au suffrage indirect, et qui a l’autorité constitutionnelle de modifier la législation de la République Populaire de Chine
Le Comité permanent de l’APN a aussi des fonctions quasi‐ judiciaires en ce qui concerne l’interprétation des lois de la RPC.
Bien qu’ayant théoriquement des pouvoirs étendus et définis par la Constitution chinoise comme l’organe du pouvoir suprême d’État, l’APN qui est appelée notamment à élire formellement, entre autres, le Président, de la République, est placée ‐ comme tous les organes de l’État ‐ sous la direction du Parti Communiste Chinois.


1 député représente 500.000 habitants

Kong Quan a précisé qu’une réforme de la représentativité des députés a eu lieu. Elle permet désormais à chaque élu de représenter 500.000 Chinois.


Kanalreunion.com