Co-développement

« La COI a 30 ans : nous la célébrons avec fierté dans l’amitié et la fraternité »

Célébration des 30 ans de l’Accord de Victoria aux Seychelles

Témoignages.re / 13 janvier 2014

Vendredi, les pays membres de la COI ont célébré les 30 ans de l’Accord de Victoria, le texte fondateur de la Commission de l’Océan Indien. En 1984, Madagascar, Maurice et les Seychelles signaient cet accord, Ils furent rejoints dans la COI par les Comores et La Réunion. Voici un communiqué de la présidence des Seychelles relatant cet événement.

JPEG - 89.3 ko
La cérémonie s’est déroulée dans la même salle où l’Accord a été signé il y a trente ans.

Les pays membres de la Commission de l’Océan Indien -Seychelles, Comores, ile Maurice, Madagascar et la France/Réunion - ont célébré ce vendredi le 30e anniversaire de l’Accord Général de Coopération entre les Etats membres de la Commission de l’Océan Indien signé le 10 janvier 1984, à ’National House,’ Victoria.

La cérémonie officielle qui a été précédée par le dévoilement d’une plaque commémorative, s’est déroulée dans la même salle où l’Accord a été signé il y a trente ans.

Dans son discours, le Président James Michel a remercié tous ceux qui ont contribué à donner à la COI l’autorité et l’audience qui sont les siennes ainsi que les partenaires de l’ organisation pour leur appui de qualité.

JPEG - 60.2 ko
Le Président des Seychelles, James Michel.

« La COI se porte bien. Elle porte bien ses 30 ans ! C’est pourquoi, aujourd’hui, nous la célébrons comme il se doit, avec fierté, dans l’amitié et la fraternité : car ce sont trente années d’actions ininterrompues qui nous ont permis d’accumuler des acquis et des réalisations dans de nombreux domaines » a-t-il dit.

Il s’est dit fier que le lancement du nouvel Institut Créole International créé afin d’assurer la promotion de la langue et la culture créoles ait lieu dans le cadre de ce 30e anniversaire de la COI dont plusieurs membres partagent la même identité créole.
M. Michel a aussi invité la COI à se pencher sur la lutte contre le changement climatique au regard des catastrophes naturelles qui ont frappé les iles de la région ces derniers temps, en améliorant la diffusion et l’application des informations sur la météo et le climat et en utilisant une approche intégrée et coordonnée.

Il a souligné l’importance de la connectivité aérienne et maritime qui reste selon lui, le catalyseur de notre région pour l’accroissement du tourisme, du commerce et des échanges. Il en est de même du développement de l’Economie bleue dont il a demandé le développement accéléré.

« Je ne cesserai de souligner que notre océan est un eldorado énergétique. Nous devons commencer l’exploitation par nous-mêmes, dès aujourd’hui et pas demain, de cet énorme gisement de matières premières. En cette Année Internationale des Petits Etats Insulaires en Développement, le développement accéléré de l’Economie bleue peut s’avérer un réel instrument de progrès social et économique. Elle est notre force, une opportunité et une chance d’impulser la coopération entre nos îles », a-t-il dit.

Etaient présents à la cérémonie officielle de ce vendredi El Anrif Said Hassane , Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération chargé de la Diaspora, de la Francophonie et du Monda Arabe des Comores, et Président en Exercice de la COI, Mme Claudine Ledoux, Ambassadrice déléguée à la coopération régionale dans la zone de l’océan indien, représentant le Ministre français des Affaires Etrangères, Ulrich Jacques Andriantiana, Ministre des Affaires Etrangères de Madagascar, Dr. Arvin Boolell , Ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale et du Commerce International de Maurice, Jean- Claude de l’Estrac, Secrétaire Général de la Commission de l’Océan Indien, et Jean-Paul Adam, Ministre des Affaires Etrangères des Seychelles.

JPEG - 100.6 ko
Plaque commémorative dévoilée par El Anrif Said Hassane, président en exercice de la COI, et Jean-Claude de l’Estrac, secrétaire général de la COI.


Kanalreunion.com