Co-développement

La COI remet deux dons de matériels à Madagascar

Projets RSIE et Risques naturels

Témoignages.re / 26 mars 2013

La COI a annoncé dans un communiqué le 26 mars 2013 avoir fait deux dons de matériel visant à renforcer les capacités institutionnelles dans les domaines de la santé et de la gestion des risques à Madagascar.

JPEG - 19.4 ko

Ces deux dons ont été rendus possibles grâce à une subvention de l’Etat mauricien (50.000 dollars) pour le projet Risques naturels (RN) et de l’Agence française de développement (83.000 euros) pour le projet régional de surveillance et d’investigation des épidémies (RSIE).

Les dons ont été remis par le Secrétaire général de la COI, Jean-Claude de l’Estrac, et l’Ambassadeur de Maurice à Madagascar, Gérard Lemaire, en marge de la cérémonie d’inauguration du Bureau de liaison de la COI à Madagascar le vendredi 22 mars 2013 au ministère des Affaires étrangères malgache.

Pour le projet Risques naturels, le Secrétaire général a remis deux kits de télécommunication d’urgence "komodo" au Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC). Le kit komodo est essentiel dans la gestion des situations de crise post-catastrophe car il permet de garantir la permanence des communications sur le territoire malgache même vers les territoires les plus enclavés. Ce matériel s’ajoute au financement de la formation de techniciens du BNGRC.

Ce projet vise à atténuer l’effet des catastrophes naturelles et plus encore à gérer en amont les risques liés aux catastrophes. Le renforcement des capacités de la sécurité par les technologies de l’information et de la communication, grâce aux kits komodo, permettra au BNGRC situé dans la capitale de faire un bilan plus rapide des dégâts causés par les phénomènes naturels extrêmes, et donc d’envoyer plus rapidement l’aide nécessaire.

Pour le projet RSIE, la COI a remis du matériel de bureau et de communication (ordinateurs, téléphones, matériel de bureau, etc.) à la Direction de la Veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique du ministère de la Santé (DVSSE) et a annoncé un don supplémentaire de 30.000 euros en appui aux interventions de la Plateforme d’intervention régionale océan Indien (PIROI) et de la Croix Rouge malgache.

Cet appui met l’accent sur les régions sud de Madagascar, enclavées et plus sujettes aux catastrophes naturelles et épidémies qui y sont liées. Il est destiné à permettre à la Direction de la Veille Sanitaire de poursuivre ces missions de surveillance et d’investigation au niveau national. Le don a été effectué à la demande du ministère de la Santé de Madagascar.

La veille sanitaire et la surveillance épidémiologique sont rendues difficiles à Madagascar compte tenu de l’étendue du territoire, de l’enclavement des certaines régions, et de la récurrence des catastrophes naturelles. En 4 ans, la COI via son projet RSIE aura investi plus de 1 million d’euros pour le développement de la veille sanitaire à Madagascar.

Ces dons illustrent la confiance de la COI envers la Grande Île, et son soutien réitéré au développement du pays, marque de solidarité entre ses Etats membres. Et, la réponse technologique qu’apportent les projets de la COI dans la gestion des crises permet de bâtir la sécurité civile de l’Indianocéanie.

JPEG - 25.4 ko


Kanalreunion.com