Co-développement

La Réunion doit élargir son marché dans son environnement régional

Pour résoudre ses problèmes économiques…

Sanjiv Dinama / 19 février 2010

La commune de Sainte-Suzanne a célébré mercredi dernier la nouvelle année du Tigre en présence du Consul général de Chine. Yolande Pausé, maire de Sainte-Suzanne, a rappelé les liens étroits qui unissent La Réunion et la Chine, notamment culturels. Au vu de l’évolution du monde, l’insertion de La Réunion dans son environnement régional fait aujourd’hui une nécessité pour son développement. La Chine partage de nombreux objectifs communs avec La Réunion, et notamment la Municipalité de Sainte-Suzanne ; celui d’un fort positionnement en faveur du développement durable. Zhang Guobin, le Consul général de Chine, a proposé un jumelage entre Sainte-Suzanne et une ville chinoise.

À l’occasion de la célébration de la nouvelle année du Tigre à Sainte-Suzanne, en présence du Consul général de Chine, Zhang Guobin, Yolande Pausé, maire de la ville, a rappelé que le peuplement de notre île s’est fait à partir d’Europe, d’Afrique, d’Asie et notamment de la Chine. Elle a souligné que M. Zhang Guobin est le représentant d’un grand pays d’1,4 milliard d’habitants et de l’une des plus grandes puissances économiques mondiales à l’heure actuelle. « La Chine sera, selon les experts, la première puissance économique mondiale avant 2020 et dépassera ainsi les États-Unis ».
Au vu de l’évolution du monde, l’insertion de La Réunion dans son environnement régional fait aujourd’hui l’objet d’un consensus. C’est une nécessité pour son développement. Actuellement, près de 70% de notre commerce s’effectuent encore avec l’Europe et en particulier avec la France.

Saisir les opportunités

Aujourd’hui, il convient de saisir les opportunités offertes par le développement des échanges économiques à l’échelle mondiale et en particulier dans notre environnement géo-économique. La résolution des problèmes économiques exige l’extension de notre marché, d’autant plus qu’un pays comme la Chine se trouve à quelques heures de notre île. Il s’agit essentiellement de mettre l’accent sur des accords de complémentarité entre notre île et les pays de la zone, en accompagnant les entreprises dans une démarche de co-développement.

La Chine partage de nombreux objectifs communs avec La Réunion et notamment la Municipalité de Sainte-Suzanne ; celui d’un fort positionnement en faveur du développement durable. À ce sujet, la commune a obtenu dernièrement le Ruban du Développement durable.
En 2007, Sainte-Suzanne s’est fixé un objectif ambitieux : l’autonomie énergétique. Aujourd’hui, elle produit de l’électricité pour 30.000 habitants alors qu’elle compte près de 22.000 habitants.
L’objectif poursuivi est d’étudier tout le potentiel d’énergies renouvelables de la commune : hydraulique, biomasse, solaire, éolien, océanique… Il s’agit d’impulser un changement de modèle énergétique dans le domaine des transports grands émetteurs de CO2 avec le développement de transports en commun propres comme le tram-train, ainsi que la réalisation de stations photovoltaïques. Bientôt vont démarrer à La Réunion les travaux de construction du tram-train qui se prolongeront vers Sainte-Suzanne.
Yolande Pausé a souligné que ce que nous initions aujourd’hui, c’est l’ébauche d’une nouvelle société et les prémisses d’une nouvelle ère. Comme l’a souligné Paul Vergès, président de la Région Réunion, « nous devons nouer avec la Terre un nouveau contrat afin de sauvegarder la vie des espèces végétales et animales et en définitive l’espèce humaine ».
Il existe de nombreux domaines dans lesquels des relations peuvent s’instaurer entre Sainte-Suzanne et ce grand pays dans le cadre d’un co-développement.
À ce propos, le M. Zhand Guobin espère que Sainte-Suzanne contribuera au renforcement des relations entre La Réunion et la Chine. Il a proposé un jumelage entre Sainte-Suzanne et une ville chinoise qui aurait les mêmes intérêts.

Présence d’une troupe gouvernementale à l’occasion du Nouvel An

Une troupe gouvernementale de la province de Hubeï a fait le déplacement à cette occasion. Composée de 27 personnes cette troupe sillonne les pays de l’océan Indien et d’Afrique. Elle s’est notamment rendue au Bénin ou à l’île Maurice. Après sa tournée réunionnaise, elle va également se rendre en Ethiopie.

 Sanjiv Dinama 



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Il ne faut pas voir la chine seulement comme un marché situé dans notre environnement régional , mais comme une terre d’origine d’une part importante de notre population . Cette particularité devrait nous permettre de dépasser le cadre du marché , pour entrer dans le cadre d’une communauté entre la population d’origine chinoise de la réunion et leur famille de chine et envisager des échanges beauccoup plus larges sur le plan humains. Les jeunes Réunionais qui souhaitent aller faire des études dans ce Pays devraient pouvoir le faire facilement , comme c’est déjà le cas pour le Canada .Des facilités devraient être données aux entreprises de la Reunion qui veulent investir en chine et offrir à leurs salariés qui le souhaitent une opportunité d’aller y travailler .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com