Co-développement

La Réunion et l’émergence de l’Inde

Le Dr Mahesh Sharma mardi à Saint-Denis : première visite d’un ministre indien dans notre pays

Manuel Marchal / 2 octobre 2015

Hier, George Raju, Consul Général de l’Inde, et le Dr Léna Armoudom, Présidente du Comité de Pilotage du Mémorial, ont annoncé la visite mardi prochain du Dr Malesh Sharma. Ce sera la première visite d’un ministre en exercice à La Réunion. Après celle de l’amiral Kumar, chef de la flotte de l’océan Indien occidental, à la tête d’une escadre de trois navires l’an dernier, et le discours par visioconférence de Rajendra Modi, Premier ministre, à 700 Réunionnais d’origine indienne le 11 avril, cet événement montre l’émergence de l’Inde et l’intégration de La Réunion dans sa stratégie. Le monde change.

JPEG - 104.1 ko

Mardi prochain, le Dr Malesh Sharma, ministre de la Culture de l’Inde sera en visite à La Réunion. Il inaugurera le Centre Culturel Indien et le Mémorial des Ancêtres indiens. Ce sera la première visite d’un ministre indien en exercice. Elle traduit un contexte nouveau, qu’il est nécessaire d’anticiper dès maintenant.

Au cours des six prochaines années, le mandat des conseillers régionaux sera décisif. Ils se situeront au cœur d’une période de changement. Cela touchera en particulier des domaines liés aux compétences de la Région Réunion. Les rendez-vous sont connus : disparition du quota sucrier en 2017, fin du régime actuel de défiscalisation la même année, fin de l’octroi de mer en 2020. C’est également au cours de cette période que s’appliqueront les accords de partenariat économique entre les pays de la région et La Réunion. L’environnement économique sera bouleversé, et d’importantes décisions devront être prises pour que La Réunion puisse passer au mieux ce cap.

Une superpuissance près de chez nous

C’est également au cours de cette période que l’Inde continuera à se développer, avec des conséquences non seulement économiques mais culturelles. Il est clair que ce pays de plus d’un milliard d’habitants est amené à devenir la superpuissance de l’océan Indien. Avec la Chine et les États-Unis, elle sera un des trois grands sur le plan économique. Sur un plan militaire, l’Inde déploie aussi sa puissance en se dotant d’une flotte de sous-marins nucléaires et de navires qui se concentrent dans une zone stratégique pour le monde. C’est en effet dans l’océan Indien que transite une grande partie du commerce maritime mondial, avec en particulier les bateaux chargés de pétrole venus du Moyen-Orient.

Île de l’océan Indien, La Réunion sera concernée par cette évolution. L’Inde sera une superpuissance à quelques heures d’avion de notre île. Elle est bien plus proche que la France et représente déjà 20 fois la population de l’ancienne métropole. Son influence se fera donc obligatoirement ressentir, d’autant que La Réunion est intégrée dans la stratégie de développement de l’Inde.

Discours de Narendra Modi

Depuis quelques années, les échanges se multiplient. L’an dernier, le chef de la flotte de l’océan Indien occidental, l’amiral Kumar, était en visite à La Réunion à la tête d’une escadre de trois navires dont le destroyer Mumbaï, un des fleurons de la marine indienne.

Le 11 avril dernier, Narendra Modi, Premier ministre de l’Inde, s’est adressé à 700 Réunionnais d’origine indienne par visioconférence à l’occasion de sa visite à Paris. Il a présenté une vision stratégique sur 25 ans s’appuyant sur la jeunesse la plus nombreuse du monde : 65 % des Indiens ont moins de 35 ans. Ils seront la base du « Make in India » qui vise à faire de l’Inde le principal atelier du monde dans l’industrie et les services.

Cette stratégie intègre aussi les descendants d’émigrés indiens. Ils sont très nombreux dans notre région, et en particulier à La Réunion.
En présence du préfet de La Réunion, Narendra Modi avait tenu un discours sans précédent, dont voici un rappel de la traduction :

« « Vous avez quitté la terre indienne depuis des siècles, la couleur de votre passeport n’est plus la même, mais la couleur de notre sang n’a pas changé ».
« L’Inde pense à vous sur la base de notre ADN, pas de votre couleur de passeport ». « Nous avons célébré la Journée des Indiens, pour célébrer le centenaire de l’arrivée de Gandhi en Inde. Nous avons prévu un programme spécial pour les Indiens francophones ».
« Beaucoup sont partis, sans document. Tout ce qu’ils savent, c’est qu’ils sont d’origine indienne. Pour nous ça nous suffit ».
 »

« Centre de documentation de l’océan Indien Paul Vergès » à l’Université Nehru

Le Dr Malesh Sharma va inaugurer un mémorial qui rappelle le peuplement de La Réunion par des ancêtres indiens, et un Centre culturel qui est un instrument du rayonnement de l’Inde à La Réunion. Ce sont des éléments qui montrent que le monde change, et La Réunion sera dans ce mouvement.

L’Inde va se hisser au niveau d’une superpuissance, il est donc incontestable qu’elle aura un pouvoir d’attraction bien supérieur à celui de la France aujourd’hui, tout en étant bien plus proche de La Réunion que ne l’est l’ancienne métropole.
C’est pourquoi il faut s’attendre à ce que de jeunes Réunionnais aillent faire leurs études en Inde. Dans une génération, l’Inde ne sera-t-elle pas la première destination dans ce domaine, compte-tenu de ses liens historiques et culturels avec notre île ?
C’est donc un mouvement qu’il est nécessaire d’anticiper dès maintenant.

Quand Paul Vergès était président de la Région Réunion, cette perspective avait été tracée. En 2009, il avait donné une conférence à l’Université Nehru de New-Dehli. C’était à l’occasion de la dénomination d’une bibliothèque « Centre de documentation de l’océan Indien Paul Vergès ». Les prochains conseillers régionaux auront comme responsabilité de renouer le fil rompu de cette politique, où La Réunion était capable de faire entendre sa voix auprès d’un partenaire qui sera la superpuissance de notre océan.


Kanalreunion.com