Co-développement

La Réunion et les Seychelles signent un nouvel accord

Coopération régionale

Témoignages.re / 3 novembre 2010

Un nouvel accord de coopération (2010-2014) entre La Réunion et les Seychelles a été signé le lundi 25 octobre 2010 à Mahé où se tient actuellement la 25ème édition du Festival Kréol, avec une forte délégation d’artistes de La Réunion. Le Conseil général était représenté par M. Roland Robert, vice-président à la Coopération régionale.

Dans le cadre officiel de cette signature et à l’occasion des différents entretiens qu’il a eus avec les autorités des Seychelles et les représentants de la diplomatie française, M. Roland Robert a confirmé que la coopération culturelle restera pour le Conseil général une priorité du nouvel accord.
Dans l’objectif partagé avec la partie seychelloise d’œuvrer collectivement à une plus grande reconnaissance internationale de la singularité culturelle des îles de l’océan Indien occidental, les échanges culturels à construire concerneront aussi bien le champ du patrimoine (projets communs autour des collections d’archives, de bibliothèque et muséales, échanges d’expertise professionnelle, collaborations à des chantiers de restauration de patrimoine aux fins de conservation, d’éducation au patrimoine et de développement du tourisme culturel) que celui de la création artistique et littéraire.
Les partenaires seychellois et réunionnais sont d’ores et déjà convenus de donner une suite au projet en cours de restauration du patrimoine historique de la Digue (chantier expérimental en cours impliquant des stagiaires des deux îles).
De même, le Conseil général a annoncé l’invitation de 3 écrivains seychellois à La Réunion en février 2011, tandis que des écrivains réunionnais participeront au 26ème Festival Kréol.
Enfin, les Archives nationales et la Bibliothèque nationale des Seychelles seront jumelées dès 2011 aux Archives départementales et à la Bibliothèque départementale de La Réunion, des actions concrètes de coopération étant déjà repérées de part et d’autre.
Des sujets d’intérêt commun ayant été aussi identifiés par les deux Musées d’Histoire naturelle, ceux-ci prépareront également à partir de 2011 le cadre de leur futur jumelage.

Des assistants d’Éducation réunionnais aux Seychelles

Sur la proposition du Conseil général, un nouveau champ de coopération a été officiellement inscrit dans l’accord-cadre, celui de l’insertion.
C’est en effet à titre expérimental et hors champ de l’accord que le Conseil général a mis en place en 2007 le dispositif de mise à disposition d’assistants d’éducation pour l’enseignement du français dans les établissements scolaires seychellois et aux Seychelles tourism academy.
Le souhait du Président James Michel de pérenniser le dispositif avec la présence d’un assistant réunionnais dans chacun des collèges seychellois et l’intérêt porté par les bénéficiaires réunionnais (allocataires du RMI) de ce dispositif conduisent en effet les deux parties à le reconduire, et même à l’amplifier.
A noter que le même dispositif a été étendu par la suite à la Namibie, au Bostwana, à l’Ouganda, à la Zambie et au Mozambique.

Des secteurs d’activités autres que l’éducation, comme le secteur hôtelier, seront donc explorés pendant la durée de la Convention-cadre. Ainsi, des Réunionnais diplômés en hôtellerie/restauration pourront acquérir une expérience professionnelle à l’étranger, indispensable à une insertion professionnelle durable.
Concernant l’enseignement du français, des perspectives nouvelles sont ouvertes par la signature cette semaine, par le Président des Seychelles, d’un Pacte linguistique pour une augmentation de l’apprentissage du français (Sommet de la Francophonie de Montreux).
La protection de l’environnement a également été évoquée dans le cadre de ce déplacement. Roland Robert a insisté sur la protection de la biodiversité des îles Seychelles et La Réunion, qui conservent toutes deux, désormais, une partie du patrimoine mondial.
Les enjeux et les implications de cette question sont multiples et transversaux : scientifique, éducatif, économique, touristique... Les deux îles se sont accordées pour engager sur ce point des échanges bilatéraux.
Le principe d’une rencontre rapide entre institutions et experts des Seychelles et de La Réunion a été arrêté.


Kanalreunion.com