Co-développement

La Réunion reçoit un haut responsable du NEPAD

À l’invitation du CIDEFE

Témoignages.re / 24 janvier 2013

A l’invitation de l’antenne océan Indien du CIDEFE (Centre d’information, de documentation, d’étude et de formation des élus), un haut fonctionnaire de l’Union africaine, Conseiller spécial du Secrétaire exécutif du NEPAD (Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique), M. Ibrahim Gourouza Magagi est à La Réunion cette semaine. Le diplomate participera samedi à une conférence-formation des élus et rencontrera les responsables de la Coopération internationale de l’île.

JPEG - 26.1 ko

Pour la première fois de son existence (le NEPAD a été créé en 2001 à l’initiative de plusieurs chefs d’États africains, dont le Sud-Africain Thabo Mbeki, l’Algérien Abdelaziz Bouteflika, le Sénégalais Abdoulaye Wade, le Nigérian Olusegun Obasanjo et l’Égyptien Hosni Moubarak), cet organe technique de l’Union africaine (ex-OUA) s’intéresse au plus haut niveau à la coopération avec La Réunion.

En répondant à une invitation des responsables du CIDEFE, Fabrice Hoarau, Président, et Christophe Rocheland, Secrétaire général, M. Gourouza Magagi donnera une conférence-formation intitulée "Les intégrations régionales dans l’océan Indien et en Afrique" en présence de M. Wilfrid Bertile, ex-Secrétaire général de la COI et Docteur en Géographie.

L’organisation de cette session de formation correspond à l’ouverture du cycle 2013 des séries de formation qu’organise le CIDEFE à destination des élus, a expliqué Fabrice Hoarau. Celle organisée samedi permettra d’approfondir et de connaitre "les leviers" de la coopération régionale entre notre île et les pays africains. « Il s’agit aussi d’apporter aux élus les informations essentielles et actualisées du bouleversement géopolitique en cours dans notre région et en Afrique avec son dynamisme économique, démographique et culturel », a expliqué Christophe Rocheland.

Durant sa visite à La Réunion, M. Gourouza Magagi aura l’occasion de faire le point sur les différentes coopérations existantes entre La Réunion et les organisations régionales africaines. « Des pistes d’action concrètes peuvent être envisagées notamment concernant la sécurité alimentaire, axe d’orientation stratégique du NEPAD », a-t-il expliqué. Depuis 2003, l’agence de développement de l’UA a mis en place un programme d’importance intitulé le PDDAA (Programme Détaillé pour le Développement Agricole de l’Afrique).

L’objectif étant d’accroitre de 6% par an la production agricole des pays africains en octroyant 10% du budget des États aux priorités agricoles.

D’autres pistes de coopération ont été évoquées par le responsable de cette agence intergouvernementale qui se base sur six thématiques : la sécurité alimentaire, l’agriculture, les infrastructures régionales, la gouvernance, les problèmes environnementaux ou encore les NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de la communication).

Privilégiant la coopération Sud-Sud et les intégrations régionales africaines, le Conseiller spécial a souhaité pouvoir exposer aux décideurs politiques de La Réunion ces priorités. Il a fait état notamment de la signature récente, en novembre dernier, d’un accord entre son organisation et le CIRAD français.

Des rendez-vous sont prévus durant son séjour avec les Vice-présidents du Conseil général en charge de la Coopération et de l’Agriculture, Messieurs Roland Robert et Pierre Vergès.

Le NEPAD planifie le développement de l’Afrique sur 50 ans

Le NEPAD est la déclinaison technique de l’Union africaine, là où cette dernière se focalise sur les problématiques politiques. «  On travaille sur les programmes de développement des 50 prochaines années, d’autant que la population africaine et le PIB auront doublé en 2050  », conclut-il.

Le NEPAD

Le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) est un programme de l’Union africaine adopté à Lusaka en Zambie, en 2001.

Le NEPAD est, fondamentalement, une nouvelle intervention conduite par les leaders africains pour mener à bien de nouvelles approches et priorités pour la transformation politique et socio-économique de l’Afrique.

Le NEPAD est un engagement des dirigeants africains fondé sur une vision commune et une conviction partagée. Ses objectifs essentiels consistent à placer les pays africains individuellement et collectivement sur la voie du développement et de la croissance durables ; et de participer activement à l’économie mondiale. Le NEPAD offre une unique occasion aux pays africains, aux communautés économiques régionales et aux acteurs de prendre le contrôle de leur programme de développement, de travailler plus étroitement ensemble et de coopérer avec plus d’efficacité avec les partenaires mondiaux.

En février 2010, la 14ème Assemblée de l’UA a créé l’Agence de Planification et de Coordination du NEPAD (Agence du NEPAD) comme organe technique de l’UA, en remplacement du Secrétariat du NEPAD. L’Agence du NEPAD est un aboutissement essentiel de l’intégration du NEPAD dans les structures et processus de l’Union africaine.


Kanalreunion.com