Co-développement

Narendra Modi reçu par Jacob Zuma

Le Premier ministre de l’Inde en visite en Afrique du Sud

Jean / 11 juillet 2016

JPEG - 50.4 ko
Narendra Modi, Premier ministre de l’Inde lors du lancement de Digital India.

Le monde change de base et, dans notre région Océan Indien, nouveau cœur du monde ainsi que, dès les années 70, l’analysaient et agissaient en conséquence, le PCR, Témoignages, TCR, « Les Cahiers de La Réunion et de l’Océan Indien », on ne voit pas trace de l’action de notre ambassadeur espécial, nommé tout espécialement, il y a tout juste un an, pour porter, dans notre environnement indianocéanique, la voix de La Réunion qui, elle, a maintes fois montré — dans les faits — qu’elle ne vit pas le regard fixé sur le nombril de Paris.

Ces événements décisifs pour notre île, sa région et, plus largement encore, pour l’avenir de la planète, se déroulent tout à côté de nous sans que Didier Robert et ses alliés Gilbert Annette et Huguette Bello, ne soient préoccupés par autre chose que le dérisoire avenir de leurs ambitions personnelles.

Jean


Le Premier ministre indien reçu par le président Zuma en Afrique du Sud

Narendra Modi poursuit sa tournée en Afrique. Après le Mozambique, le Premier ministre indien est ce vendredi 8 juillet en Afrique du Sud, où il a rencontré dans la matinée le président Jacob Zuma. L’Inde veut gagner du terrain et renforcer les échanges commerciaux avec le continent.

Lors de leur conférence de presse commune, ce vendredi, Jacob Zuma et Narendra Modi ont beaucoup insisté sur la similarité entre leurs deux pays. « Nous avons en commun un passé colonial », a rappelé le président sud-africain, ajoutant qu’ils avaient produit deux des plus grandes figures de la lutte pour l’indépendance : Nelson Mandela et Mahatma Gandhi. Une importante communauté d’origine indienne vit d’ailleurs en Afrique du Sud. Autre point commun : les deux pays parlent l’anglais et poussent en faveur d’une réforme du Conseil de sécurité des Nations unies.

Cette visite va renforcer des relations qui étaient déjà très bonnes, a insisté Jacob Zuma, notamment dans le cadre de la coopération économique. D’un côté, l’Inde avec une croissance à 7 % qui a besoin de matières premières telles que l’or, le cuivre et surtout le charbon. De l’autre, l’Afrique du Sud avec une croissance en panne. « Nous voulons accroître et diversifier nos exportations vers l’Inde. Nous avons notamment identifié des marchés potentiels dans des secteurs comme la défense, l’exploitation minière, les énergies renouvelables et la santé », a en effet indiqué le président Zuma.

De son côté, le Premier ministre indien a rappelé qu’un quart des investissements de l’Inde sur le continent sont en Afrique du Sud. Plus d’une centaine d’entreprises sont présentes dans le pays et il y a encore un fort potentiel d’expansion.

(Source : Radio France international)


Kanalreunion.com